Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Effort

Mots en rapport : Effondrement Effondrer Effondrilles
s. m.
  Emploi plus qu'ordinaire des forces physiques ou morales. Grand effort. Léger effort. Faire le dernier effort. Vain effort. Effort inutile. Employer tous ses efforts. Il en est venu à bout sans beaucoup d'efforts. Faire beaucoup d'efforts, de nouveaux efforts, des efforts impuissants. Les ennemis ont fait un grand effort pour emporter cette place. Faites-y vos efforts, tous vos efforts. Faites un effort pour vous procurer de l'argent. Il fit tous ses efforts pour mériter cette récompense. Cela n'exige pas de grands efforts. Le bel effort, vraiment ! Nous unirons, nous réunirons nos efforts. Le succès couronna leurs efforts. Effort d'esprit. Effort d'imagination. Effort de mémoire. Effort de vertu.
  Il se dit quelquefois, dans un sens analogue, en parlant Des choses. L'effort de l'eau a rompu cette digue. Cet arbre n'a pu résister à l'effort, aux efforts du vent. Tout l'effort de cette voûte, tout son faix porte sur les contre-murs. L'effort des arches d'un pont sur les culées.
  Il se dit aussi figurément. Tout l'effort de la guerre va se porter sur cette province.
  Il se dit, par extension, d'Un ouvrage produit par une action où l'on s'est efforcé de faire tout ce qu'on pouvait. Ce sens n'est guère usité qu'en parlant Des productions de l'esprit ou de l'art. Ce morceau d'éloquence, la solution de ce problème, etc., est un effort d'esprit, le dernier effort de l'esprit. Cette statue, ce tableau, etc., est un effort de l'art, un des plus grands efforts de l'art.
  Il se dit également Des choses qui demandent un sacrifice. Il a fait un effort pour l'établissement de son fils, pour marier sa fille. Je ferai volontiers cet effort.
  Faire un effort sur soi-même, Se déterminer à faire quelque chose, malgré l'extrême répugnance qu'on éprouve.
  EFFORT, se dit en outre d'Une hernie produite par quelque effort violent, ou d'Un tiraillement douloureux de quelque muscle, produit par une cause semblable. La première de ces acceptions n'appartient qu'au langage vulgaire ; la seconde s'applique tant Aux personnes qu'à certains animaux et particulièrement aux chevaux. Se donner un effort en soulevant un fardeau. Ce cheval a un effort. Effort de reins.