Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Facé

Mots en rapport : Fac-simile Face Facer Facétie Facétieusement Facétieux Facette Facetter Fâcher Fâcherie
Féminin - Singulier :
  Visage. Dans le style sérieux, il n'est guère usité que lorsqu'on parle de Dieu : Dieu détourne sa face du pécheur. Devant la face du Seigneur. Etc. ; ou en termes d'Anatomie et de Médecine : Les muscles de la face. Dans la variole confluente, les pustules couvrent toute la face Les altérations de la face. Hors de là, il est presque toujours familier. Avoir une grosse face, la face large et rubiconde. Une face réjouie, enluminée.
  Pop., Couvrir la face à quelqu'un, Lui donner un soufflet.
  Fig. et fam., Une face de carême, Un visage blême.
  Fam., Avoir une face de réprouvé, Avoir quelque chose d'effrayant, de sinistre dans la physionomie. Avoir une face de prédestiné, Avoir un visage plein, vermeil et serein.
  Prov., Face d'homme porte vertu, La présence d'un homme sert bien à ses affaires.
  FACE, se dit, en termes de Peinture et de Sculpture, de La mesure qui sert à déterminer les proportions d'une figure, et qui est égale à la longueur du visage. L'ensemble de la figure a dix faces. Il y a, du bas du genou au cou-de-pied, deux faces.
  FACE, se dit aussi pour Superficie, en parlant Des choses. La face de la terre. La face de la mer. Dans ce sens, on dit, en termes de l'Écriture sainte, La face des eaux, la face des abîmes.
  Il s'emploie également, en Géométrie, pour désigner Les diverses portions de surface plane qui terminent un solide. Les faces d'une pyramide, d'un prisme. Toutes les faces d'un cube sont des carrés.
  Il se dit pareillement, en termes d'Anatomie, d'Une des parties qui composent la superficie d'un organe. La face supérieure de l'estomac. La face antérieure de la vessie.
  Il signifie encore, dans une acception particulière, Le devant d'un édifice ou d'une de ses parties considérables. La face d'une maison. Ce bâtiment a tant de mètres de face. Les faces latérales. La face du côté de la cour. La face du côté du jardin. La face du côté du levant. Ce palais a une belle face. Son château a une longue avenue en face.
  En Archit., Les faces de l'architrave, Les bandes dont elle est composée.
  En termes de Fortification, Les faces d'un bastion, Les deux côtés qui sont entre les flancs et la pointe d'un bastion.
  Faire face, Être tourné vers un certain côté, Sa maison fait face à la mienne. Il signifie particulièrement, en termes de Guerre, Présenter le front. Nous faisions face à l'ennemi. L'armée était campée ayant un bois à sa gauche, un ruisseau à sa droite, et faisant face à la plaine du côté des ennemis. On dit de même, Faire face de tous côtés, en parlant D'une troupe rangée de telle sorte que, de quelque côté que les ennemis viennent l'attaquer, elle leur présente le front. On dit aussi, Faire volte-face, Se retourner pour résister à l'ennemi qui poursuit. Les ennemis s'enfuirent jusqu'à un certain endroit, où ils firent volte-face.
  Fig., Faire face, Pourvoir ou parer à quelque chose, ne pas se trouver au dépourvu dans le besoin. Pour faire face à cette dépense. Il n'est pas en état de faire face à ses engagements. Je ferai face à tous les événements, à tout.
  FACE, se dit figurément de L'état, de la situation des affaires. Telle était alors la face des affaires. Cette mort changea toute la face des affaires. Depuis, les affaires ont changé de face, ont pris une autre face, tout une autre face.
  Il se dit également Des divers aspects, des divers points de vue sous lesquels une chose, une affaire peut être examinée, considérée. Cette question, cette affaire a plusieurs faces. Après l'avoir considérée sous toutes ses faces. La question se présentait à moi sous une autre face.
  FACE, au Jeu de la bassette, signifie, La première carte que découvre celui qui tient la banque. La face est un valet.
  FACE, se dit en outre Des cheveux qui couvrent les tempes. Il a les faces dégarnies.
  EN FACE. loc. adv. Par devant. Voir, regarder quelqu'un ou quelque chose en face.
  Regarder quelqu'un en face, signifie quelquefois, Le regarder au visage, le regarder fixement. Osez-vous bien, après cela, me regarder en face 
  Fig., Regarder la mort en face, le péril en face, etc., Ne point s'effrayer à la pensée d'une mort prochaine, d'un péril imminent. Peu de gens osent regarder la mort en face.
  EN FACE, signifie quelquefois simplement, En présence, la personne étant présente. Il osa le lui dire en face. Soutenir en face. Résister en face. Reprocher en face.
  Il signifie aussi, Vis-à-vis. Ce château a en face un fort beau canal. Ils avaient le soleil en face. Sa maison est en face de la mienne. Se placer en face de quelqu'un, de quelque chose.
  En face de l'Église, Devant les ministres de l'Église, et suivant les cérémonies et les formes ordinaires de l'Église. Il n'est guère usité que dans cette phrase, Épouser, se marier en face de l'Église.
  DE FACE. loc. adv. Du côté où l'on voit toute la face, tout le devant. On l'emploie surtout en termes d'Art. Une figure vue, dessinée, prise de face. Cet édifice est imposant lorsqu'on le voit de face.
  FACE À FACE. loc. adv. On l'emploie en parlant De deux personnes qui sont en présence l'une de l'autre, dont l'une a le visage tourné vers celui de l'autre. Se trouver face à face avec quelqu'un. Nous nous sommes rencontrés face à face. On dit de même, Voir Dieu face à face.
  À LA FACE. loc. adv. En présence de, à la vue de. À la face de la justice. À la face des autels. À la face du ciel. À la face du soleil.
  On l'emploie aussi figurément. À la face de l'univers, de toute la terre.
  DE PRIME FACE. loc. adv. D'abord. Il est vieux : on dit maintenant, De prime abord.
ÉE. adj.
  Il ne s'emploie guère que dans cette locution familière et peu usitée, Être bien facé, Avoir le visage plein et une belle figure. Voilà un homme bien facé.