Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Galénique

adj. des deux genres
  T. de Médec. Il se dit De la manière de traiter les maladies suivant les principes de Galien. La méthode, la doctrine galénique.
  T. de Médec. La doctrine de Galien.
  T. de Médec. Sectateur de Galien. La secte des galénistes. On dit aussi, adjectivement, Médecin galéniste.
  (On prononce l'S finale. ) T. de Botan. Nom donné à plusieurs espèces de plantes, et particulièrement à une labiée qu'on appelle aussi Chanvre bâtard.
  Se gratter. Il ne fait que se galer. Ce mot est populaire.
  T. de Marine. Sorte de bâtiment long et de bas bord, qui va ordinairement à rames et quelquefois à voiles avec des antennes, et dont on se servait beaucoup autrefois sur la Méditerranée. Construire une galère. Équiper une galère. Armer une galère. Le corps d'une galère. Un corps de galère. La poupe, la proue d'une galère. L'éperon d'une galère. Le coursier d'une galère. La chiourme d'une galère. Les forçats d'une galère. Le comite d'une galère. La galère capitane. Le général des galères. Chef d'escadre des galères. Monter une galère. Commander une galère. Un combat de galères. Couler une galère à fond.
  Dans l'Ordre de Malte, Tenir galère, Armer une galère à ses dépens.
  Prov. et fig., Vogue la galère, Arrive ce qui pourra.
  GALÈRE, se dit aussi de La peine de ceux qui sont condamnés à ramer sur les galères. En ce sens, il n'est usité qu'au pluriel. Il fut condamné aux galères pour cinq ans, pour vingt ans, à perpétuité. Envoyer aux galères. Retirer un homme des galères. Racheter un forçat des galères. En France, les travaux forcés ont remplacé les galères.
  Prov. et fig., C'est une galère, une vraie galère, c'est être en galère, se dit D'un lieu, d'un état, d'une condition où l'on a beaucoup à travailler, à souffrir.
  Pièce d'un bâtiment beaucoup plus longue que large, où l'on peut se promener à couvert. La grande galerie du Louvre. Faire une galerie. Se promener dans une galerie. Une galerie ouverte par arcades. Galerie vitrée.
  Prov. et fig., Ce sont ses galeries, se dit D'un chemin qu'une personne a coutume de faire souvent. Aller de Paris à Saint-Cloud, ce sont ses galeries.
  Galerie de tableaux de peintures. Galerie ou l'on a réuni des tableaux. Il se dit quelquefois de La collection même de tableaux que la galerie renferme. La galerie du Louvre. La galerie de Florence.
  GALERIE, se dit aussi, figurément, d'Une suite, d'une collection de portraits représentant des personnages célèbres qui appartiennent à une même époque, à un même pays, à une même profession. Galerie de portraits. Galerie des hommes célèbres de tel siècle. Galerie des orateurs, des peintres, etc.
  GALERIE, se prend quelquefois pour Corridor ou allée qui sert à la communication des appartements et à les dégager. Cette galerie règne tout le long des appartements. Cette chambre se dégage par une petite galerie.
  Il se dit, dans un Jeu de paume, de L'espèce d'allée longue et couverte d'où l'on regarde les joueurs ; et, par extension, Des spectateurs mêmes qui s'y trouvent. Faire juger un coup sous la galerie, par la galerie. Demander sous la galerie, à la galerie. La galerie a jugé que... La galerie ne lui est pas favorable.
  Il se dit même, souvent, de Toute réunion de personnes qui en regardent d'autres jouer à quelque jeu que ce soit. La galerie qui entoure une table d'écarté. Ceux qui formaient, qui composaient la galerie. Consulter la galerie.
  Il se dit encore, figurément et familièrement, Du monde, des hommes considérés comme jugeant les actions de leurs semblables. Je ne me soucie point d'amuser la galerie. On doit faire le bien, sans s'occuper de la galerie.
  GALERIE, dans les Théâtres, se dit de Ces espèces de balcons en encorbellement qui sont destinés à recevoir chacun deux ou plusieurs rangs de spectateurs. Dans ce sens, il se met ordinairement au pluriel. Premières galeries. Secondes galeries.
  Galerie d'église, Espèce de tribune continue, avec balustrade, dans le pourtour de l'église.
  GALERIE, en termes de Marine, Sorte de balcon découvert qui est autour de la poupe d'un vaisseau. Les vaisseaux à trois ponts ont deux galeries.
  GALERIE, en termes de Fortification, Le travail que font les assiégeants dans le fossé d'une place assiégée, pour aller à couvert de la mousqueterie au pied de la muraille, et y attacher le mineur. Faire une galerie dans le fossé. Se servir de madriers pour faire une galerie.
  GALERIE, se dit également, dans les Mines, d'Une route que les ouvriers pratiquent sous terre pour découvrir des filons et en détacher le minerai.
  Celui qui est condamné aux galères, forçat. Conduire les galériens. La chaîne d'un galérien.
  Prov., Souffrir comme un galérien, mener une vie de galérien, Avoir beaucoup à souffrir dans son état. On dit aussi, Travailler comme un galérien, Se livrer à un travail pénible.
  Vent entre le nord et l'ouest ; nord-ouest. Un vent de galerne. La galerne donne de ce côté. Il ne s'emploie guère que dans certaines parties de la France.
  Il se dit de Certains cailloux polis et ronds, qui se trouvent en plusieurs endroits sur le bord de la mer. Une plage couverte de galets.
  Il s'emploie très-souvent au singulier, dans un sens collectif, en parlant d'Un amas de galets. Se promener sur le galet. Un petit bâtiment échoué sur le galet. Lester un navire de galet.
  GALET, se dit aussi d'Un jeu où l'on pousse une espèce de caillou plat sur une longue table. Jouer au galet.
  Logement pratiqué sous les combles, et ordinairement lambrissé de plâtre. Petit galetas. Être logé au galetas. Chambre en galetas. Lambrisser un galetas.
  Il se dit aussi de Tout logement pauvre et mal en ordre. Ce n'est pas une chambre, c'est un vrai galetas.
  Espèce de gâteau plat, que l'on fait ordinairement quand on cuit le pain. Manger de la galette. Galette au beurre.
  Il se dit aussi, dans la Marine, Des pains de biscuit, durs et plats, dont on fait provision pour les voyages de long cours. Une galette de six onces.