Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Galoper

v. n.
  Aller le galop. On le dit également Du cheval et du cavalier. Un cheval qui galope bien, qui galope sur le bon pied, qui galope sur les hanches. Un cheval qui galope près de terre. Nous avons galopé pendant deux heures.
  Il signifie, figurément et familièrement, Faire beaucoup de démarches, courir beaucoup pour quelque affaire. Il galope jour et nuit. Il a galopé par tout Paris pour cette affaire.
  Il se dit quelquefois, très-familièrement, D'une personne qui marche, qui parle ou qui lit avec précipitation. Comme vous galopez ! c'est à peine si je peux vous suivre. Pourquoi galoper ainsi ? lisez plus posément.
  GALOPER, est aussi verbe actif et signifie, Mettre au galop, faire aller au galop. Galoper un cheval.
  Il signifie, figurément et familièrement, Poursuivre quelqu'un. Il l'a galopé long-temps. Les gendarmes l'ont galopé.
  Il signifie particulièrement, Se rendre assidu dans tous les lieux où l'on peut voir quelqu'un, où l'on peut lui parler. Il le galope depuis longtemps sans pouvoir le joindre.
  Fig. et pop., La peur le galope, Il est saisi d'une grande peur. La fièvre le galope, Il a un violent accès de fièvre.
  GALOPÉ, ÉE.
  Petit garçon que l'on envoie çà et là pour différentes commissions. Il m'a envoyé un galopin. C'est un petit galopin. Il est familier.
  Il se dit particulièrement, dans les Maisons royales, de Petits marmitons qui tournent les proches, et qui servent à courir çà et là pour les besoins de la cuisine.
  Il se dit quelquefois, populairement et par mépris, d'Un petit garçon quelconque. Ce petit galopin a l'air bien effronté.
  T. de Musique. Petite flûte à trois trous, et de deux octaves plus élevée que la flûte traversière.
  Peau d'une espèce de raie, qu'on emploie pour couvrir des boîtes, des étuis, des fourreaux d'épée, etc. Galuchat à gros grains. Galuchat à petits grains. Un couteau avec une gaîne de galuchat.