Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Gangréneux

EUSE. adj.
  Qui est de la nature de la gangrène. Sang gangréneux. Ulcère gangréneux.
  T. de Minéralogie, emprunté de l'allemand. Il se dit Des substances pierreuses ou autres qui accompagnent ou enveloppent les métaux dans le sein de la terre. Une mine avec sa gangue. Un métal joint à sa gangue. La gangue d'un métal. Ce métal a pour gangue telle espèce de terre.
  T. du Jeu de l'hombre, qui signifie, Laissez-moi venir la main.
  Cordonnet de soie, d'or, d'argent, etc., qui sert ordinairement à attacher un bouton. Une aune de ganse de soie.
  On le dit plus souvent de Ce cordonnet, quand il sert de boutonnière. La ganse est trop étroite, le bouton n'y saurait entrer.
  Ganse de diamants, d'acier, Boutonnière faite en forme de ganse, et garnie de diamants ou de grains d'acier.
  Partie de l'habillement, qui couvre la main, et chaque doigt séparément. Gants d'homme. Gants de femme. Porter des gants. Mettre ses gants. Ôter ses gants. Tailler des gants. Coudre des gants. Des gants bien faits. Des gants bien apprêtés. Des gants lavés. Des gants blancs. Des gants noirs. Des gants jaunes. Des gants glacés. Des gants parfumés. Une paire de gants.
  Il prend divers compléments, qui servent à indiquer, soit La matière dont les gants sont faits : Gants de peau. Gants de daim, de chamois. Gants de chien. Gants de poil de chèvre. Gants de fil, de soie, de laine, etc. ; soit Les lieux où ils sont faits : Gants de Grenoble. Gants d'Espagne ; soit enfin L'odeur qui domine dans l'apprêt qu'on leur donne : Gants d'ambre. Gants de fleur d'orange. Gants de jasmin.
  Gants fournis, Ceux qui sont faits de peaux auxquelles on a laissé, dans l'intérieur, le poil ou la laine de l'animal.
  Gant d'oiseau, Le gant que le fauconnier met à la main dont il porte l'oiseau.
  Prov. et fig., Être souple comme un gant, Être d'une humeur facile et accommodante. Presque toujours cela se dit en mauvaise part, pour signifier une complaisance servile. On dit aussi, Rendre quelqu'un souple comme un gant, Le rendre traitable, de difficile qu'il était. Ces petites corrections l'ont rendu souple comme un gant.
  Prov. et fig., Vous n'en avez pas les gants, se dit Pour faire entendre à quelqu'un qu'il n'est pas le premier à donner l'avis, à dire quelque chose, ou à faire la découverte dont il parle. On dit de même, quelquefois, Se donner les gants d'une chose, S'en attribuer mal à propos l'honneur, le mérite.
  Prov. et fig., Cette fille a perdu ses gants, Elle a déjà eu quelque commerce de galanterie.
  Prov., L'amitié passe le gant, s'est dit Lorsqu'en se saluant on se touchait la main sans se donner le loisir de se déganter.
  Fig., Jeter le gant, Défier quelqu'un au combat. Ramasser le gant, relever le gant, Accepter le défi. Ces phrases s'emploient par allusion à la coutume des anciens chevaliers, qui jetaient leur gant ou gantelet, par manière de défi, à ceux contre qui ils voulaient combattre.
  T. de Botan. Espèce de campanule qui est assez commune dans les bois.
  Espèce de gant couvert de lames de fer par le dehors de la main, qui faisait autrefois partie de l'armure d'un homme armé de toutes pièces. Un coup de gantelet. Frapper avec le gantelet. Jeter le gantelet en signe de défi.
  GANTELET, en termes de Chirurgie, Espèce de bandage qui enveloppe la main et les doigts comme un gant.
  GANTELET, se dit également d'Un morceau de cuir dont certains artisans, tels que les bourreliers et les relieurs, se couvrent la paume de la main, quand ils travaillent.