Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Geler

v. a.
  Glacer, endurcir par le froid, pénétrer par un froid excessif. Le froid a gelé l'eau du bassin, a gelé jusqu'aux pierres. Le froid a gelé le vin dans les caves. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. L'eau se gèle. Il fait un si grand froid, que le vin se gèle dans le verre.
  Il se dit particulièrement Du dommage que le froid cause aux vignes, aux arbres, etc., surtout lorsqu'ils sont en boutons ou en fleurs. Le froid a gelé mes vignes. Tous les poiriers ont été gelés.
  GELER, signifie, par exagération, Causer du froid. Voilà une porte qui nous gèle. Vous avez les mains si froides, que vous me gelez. Je suis gelé de froid. Je suis tout gelé.
  Fig. et fam., Cet homme gèle ceux qui l'abordent, Son accueil est extrêmement froid.
  GELER, est aussi neutre La rivière a gelé. Les doigts, les pieds lui ont gelé. Les vignes ont gelé.
  Il signifie, par exagération, Avoir extrêmement froid. Cette chambre est si froide, qu'on y gèle.
  GELER, s'emploie aussi impersonnellement. Il gèle très-fort. Il a gelé bien serré. Il a gelé à pierre fendre.
  Prov. et fig., Plus il gèle, plus il étreint, Plus il arrive de maux, plus il est difficile de les supporter.
  GELÉ, ÉE. participe, Prov. et fig., Il a le bec gelé, se dit D'un homme qui affecte de garder le silence. Dans le sens contraire, Il n'a pas le bec gelé, Il parle beaucoup.