Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Gentil

Mots en rapport : Gent Gentiment
adj. m.
  Païen, idolâtre. Il était fils d'un père gentil et d'une mère chrétienne.
  Il est plus ordinairement substantif, et ne s'emploie guère alors au singulier. Les Juifs appelaient Gentils tous ceux qui n'étaient pas de leur nation. La vocation des gentils. Saint Paul est appelé l'Apôtre des gentils.
ILLE. adj.
  Joli, agréable, mignon, gracieux, qui plaît, qui a de l'agrément, de la délicatesse. Il est gentil. Un gentil enfant. Elle est bien gentille. Ses enfants sont bien gentils. Un gentil cavalier. Ce bijou est gentil. Des manières gentilles. Une chanson fort gentille. Gentille invention. Il est familier.
  Substantiv., Faire le gentil, Affecter des manières gentilles, agréables. On dit quelquefois de même, en parlant D'une chose grande et belle, Cela passe le gentil. Cette locution vieillit.
  GENTIL, se dit quelquefois ironiquement. Vous faites là un gentil personnage, un gentil métier, Vous faites là un vilain personnage, un vilain métier.
  Il se dit encore, ironiquement, Des gens que l'on veut traiter d'impertinents et de ridicules. Je vous trouve gentil. Vous êtes un gentil personnage, un gentil garçon, un gentil compagnon.
  (La lettre L se mouille dans ce mot et dans les suivants. Au pluriel on y ajoute une S après l'L, Gentilshommes ; et cette S se prononce, mais l'L ne se prononce point.) Celui qui est noble de race. Gentilhomme de bon lieu. Un pauvre gentilhomme. Gentilhomme de campagne. Simple gentilhomme. Gentilhomme verrier. Un vrai gentilhomme. Un bon gentilhomme. Foi de gentilhomme. Faire le gentilhomme. Vivre en gentilhomme. Gentilhomme de nom et d'armes. Un gentilhomme d'ancienne extraction. Un gentilhomme de marque. Il est bien, il est véritablement gentilhomme. Gentilhomme de province. Gentilhomme ou soi-disant tel. En franc gentilhomme. Il ne s'est pas conduit en gentilhomme. Traiter quelqu'un en gentilhomme. Ce n'est pas une action de gentilhomme.
  Il se dit quelquefois, particulièrement, Des hommes nobles qui s'attachent à quelque prince. C'est un des gentilshommes de ce prince. Ce prince a tant de gentilshommes.
  Par plaisanterie, Gentilhomme à lièvre, Simple gentilhomme de campagne qui a peu de bien.
  Prov. et fig., Troc de gentilhomme, Troc où de part et d'autre on ne fait qu'échanger les choses, sans donner ni recevoir aucun retour en argent.
  GENTILHOMME, est quelquefois Un titre de charge. Premier gentilhomme de la chambre. Gentilhomme ordinaire. Gentilhomme servant. Gentilhomme au bec de corbin.
  La qualité de gentilhomme. On ne fait pas grand cas de sa gentilhommerie. Il est familier et ne se dit que par dénigrement.
  Petite maison de gentilhomme à la campagne. Une jolie gentilhommière. Ce n'est pas une grande maison, ce n'est qu'une gentilhommière. Il est familier.
  Les nations païennes. Toute la gentilité.
  Il se dit aussi pour signifier, La profession d'idolâtrie. Il reste encore des marques de gentilité dans ce pays-là.
  Il ne se dit que par plaisanterie et par mépris, d'Un petit gentilhomme dont on fait peu de cas.
  Grâce, agrément. La gentillesse d'un enfant. Il a de la gentillesse dans l'esprit, dans les manières.
  Il se dit aussi de Certains tours de souplesse agréables. Il a fait mille gentillesses devant nous. Il a dressé son chien à mille gentillesses.
  Il se dit également de Certaines saillies agréables, spirituelles. Dire des gentillesses.
  Il signifie, par ironie, Trait de mauvaise conduite, de malice, etc. Il a fait là une gentillesse dont il pourrait bien se repentir. Cette gentillesse est un peu forte. Voilà de vos gentillesses. Quand mettrez-vous fin à toutes ces gentillesses 
  Il se dit en outre de Certains petits ouvrages délicats, de certaines petites curiosités. Il a mille petites gentillesses dans son cabinet. Ce sens vieillit.
  Ce mot est familier dans toutes ses acceptions.