Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Habitant

ANTE. s.
  Celui, celle qui habite, qui fait sa demeure en quelque lieu. Les habitants de la campagne. On assembla les habitants de la ville, les habitants de ce bourg. Les habitants d'un quartier, d'une rue. Tous les habitants furent passés au fil de l'épée. Est-il habitant de ce pays ? Les habitants de cette contrée sont hospitaliers.
  Poétiq., Les habitants des forêts, les habitants de l'air, les habitants des eaux, de l'onde, Les bêtes sauvages, les oiseaux, les poissons. Les habitants de l'Olympe, Les dieux.
  HABITANT, se dit particulièrement de Celui qui possède un domaine, une habitation dans une colonie. Un habitant de la Martinique. De riches habitants.
  Il s'emploie aussi adjectivement, en termes de Pratique, pour Domicilié. Elle a établi sa demeure en tel endroit, où elle est encore habitante. Ce sens vieillit.
  Action d'habiter un lieu, séjour que l'on y fait habituellement. On lui a donné cette maison pour son habitation. L'habitation de cette maison est malsaine. L'habitation n'en vaut rien. On le dit quelquefois Des animaux. Le tigre fait son habitation dans les contrées brûlantes de l'Afrique et de l'Asie.
  En Jurispr., Droit d'habitation, Droit de demeurer dans la maison d'autrui sans payer de loyer. Le droit d'habitation ne peut être ni cédé ni loué.
  Avoir habitation avec une femme, Avoir avec elle un commerce charnel. Il ne se dit guère qu'en Jurisprudence.
  HABITATION, signifie également, L'endroit où l'on demeure, domicile, maison. Il n'a point d'habitation. C'est là mon habitation. Une jolie habitation. Ils entourent leurs habitations de palissades. Des habitations abandonnées.
  L'habitation d'un animal, Les lieux qu'il fréquente habituellement. Connaître les diverses habitations des quadrupèdes, des poissons, etc.
  L'habitation d'une plante, Son site ordinaire.
  HABITATION, signifie encore, La portion de terre qu'un particulier cultive et fait valoir, dans une colonie. Il a deux habitations à la Martinique.
  Il s'est dit aussi de L'établissement qu'une colonie forme dans un pays éloigné. Les Français établirent une habitation dans le Canada.
  Faire sa demeure, faire son séjour en quelque lieu. Habiter un lieu. Habiter un palais, une maison. Quel quartier habitez-vous ? Les peuples qui habitent ce pays. On le dit aussi Des animaux. Le renne habite les contrées du Nord.
  Il se dit quelquefois figurément. La paix habite ce séjour.
  Il est souvent neutre. Habiter dans un lieu, dans un palais. Les peuples qui habitent vers la ligne, sous la ligne. Habiter sous des tentes. Il a longtemps habité parmi nous.
  Habiter charnellement avec une femme, ou simplement, Habiter avec une femme, Avoir avec elle un commerce charnel. L'un et l'autre ne s'emploient guère qu'en Jurisprudence.
  HABITÉ, ÉE. participe, Les lieux habités.
  Coutume, disposition acquise par des actes réitérés. Bonne habitude. Mauvaise habitude. Vieille habitude. Une longue, une grande habitude. Avoir l'habitude du cheval. Péché d'habitude. Former une habitude. La répétition des actes forme l'habitude. Contracter une habitude. Prendre, perdre une habitude. Prendre, perdre l'habitude de faire une chose. Se défaire d'une habitude. Vieillir dans une habitude. Habitude enracinée, invétérée. Habitude au bien, au mal. L'habitude du crime. Quitter une habitude. Cela devient une habitude. Cela se tourne en habitude. Je m'en suis fait une douce habitude. Faire quelque chose par habitude. Être dans l'habitude de faire une chose.
  Prov. et fig., L'habitude est une autre nature, une seconde nature, se dit Pour marquer le pouvoir de l'habitude.
  C'est un homme d'habitude, Il tient beaucoup à ses habitudes, le moindre changement dans ses habitudes le trouble et lui déplaît. Je suis homme d'habitude, je suis femme d'habitude, je n'aime pas les visages nouveaux. On dit figurément et familièrement, dans le même sens, C'est un animal d'habitude.
  En termes de Médec., Habitude extérieure, habitude du corps, L'aspect, la disposition extérieure du corps. Cette maladie a changé toute l'habitude du corps. Il s'est manifesté un changement dans l'habitude extérieure de ce malade.
  Habitude du corps, dans le langage ordinaire, signifie, L'air qui résulte généralement du maintien, de la démarche et des attitudes les plus ordinaires d'une personne. Je l'ai reconnu de loin à la seule habitude du corps.
  HABITUDE, signifie aussi, Connaissance, accès auprès de quelqu'un, fréquentation ordinaire. Avoir habitude auprès de quelqu'un ou avec quelqu'un, en quelque lieu, en quelque maison. Avoir des habitudes dans une maison, dans une ville, à la cour. Il a de grandes, de bonnes habitudes. Faire des habitudes. Perdre toutes ses habitudes. Conserver, cultiver, entretenir ses habitudes. Acquérir des habitudes. Ce sens vieillit, surtout dans les derniers exemples.
  Fam., Avoir une habitude, Avoir un commerce de galanterie.