Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Hagard

ARDE adj.
  (H s'aspire.) Farouche, rude. Avoir l'oeil hagard, les yeux hagards, le visage hagard, la mine hagarde. La mine farouche et hagarde.
  En termes de Fauconnerie, Faucon hagard, Faucon qui a été pris après plus d'une mue, et qui ne s'apprivoise pas aisément.
  Il se dit Des livres de la Bible, autres que ceux de Moïse et les Prophètes.
  Il est aussi substantif, et se dit Des auteurs qui traitent de la vie et des actions des saints. Les Bollandistes sont des hagiographes célèbres. Un savant hagiographe.
  Qui concerne les saints, les choses saintes. Discours hagiologique. Vocabulaire hagiologique.
  (H s'aspire.) Ouverture qu'on fait au mur d'un jardin, avec un fossé en dehors, afin de laisser la vue libre. Il y a un haha au bout de cette allée.
  (H s'aspire.) Terme de Chasse, dont on se sert pour arrêter les chiens qui prennent le change, ou qui s'emportent trop.
  (H s'aspire.) Clôture faite d'épines, de ronces, de sureau, etc., ou seulement de branchages entrelacés. Une haie fort épaisse. Le long de la haie. Au travers de la haie. Derrière la haie. Couper une haie. La haie était bordée de tirailleurs.
  Haie vive, Haie formée d'arbustes, ordinairement épineux, qui ont pris racine et qui sont en pleine végétation ; par opposition à Haie morte ou sèche, Celle qui est formée d'épines ou d'autres bois morts entrelacés.
  HAIE, se dit figurément d'Une ou de deux files de personnes qui marchent ou sont postées, rangées quelque part pour une cérémonie. Les reliques furent portées, dans cette procession, au milieu d'une double haie de pénitents. Se ranger en haie. Ranger, mettre des soldats en haie. Former la haie.
  Border la haie, se dit De troupes qui se rangent, qui sont rangées en longue ligne sur un des côtés ou de chaque côté d'une rue, d'un chemin où doit passer un personnage important, un cortége, etc. Quand le prince passe, les troupes bordent la haie. Nous bordâmes la haie sur un rang, sur deux rangs.
  (H s'aspire.) T. de Laboureur. Pièce de bois arrondie qui règne tout le long de la charrue.
  (H s'aspire.) Cri que font les charretiers pour animer leurs chevaux. Haïe, haïe.
  Prov. et fig., Et haïe au bout, Et quelque chose par-dessus. Son emploi lui vaut par an mille francs, et haïe au bout. Cette locution a vieilli.
  (H s'aspire.) Guenillon, vieux lambeau de toile ou d'étoffe. Couvert de vieux haillons, de méchants haillons. Que voulez-vous faire de ces haillons 
  (H s'aspire.) Action de haïr, inimitié ; passion qui fait haïr. Haine invétérée. Haine mortelle. Haine implacable. Haine enracinée. Vieille haine. Haine couverte. Haine déclarée. Sujet de haine. Avoir de la haine pour quelqu'un, contre quelqu'un. L'Évangile nous défend d'avoir de la haine pour notre prochain, même pour nos ennemis. Porter de la haine à quelqu'un. Accabler quelqu'un de sa haine. Nourrir de la haine contre quelqu'un. Il a dissimulé sa haine. Couvrir, cacher sa haine. Entretenir une haine secrète. Faire éclater sa haine. Fomenter, exciter les haines. Assoupir les haines. Concevoir de la haine. S'attirer la haine de quelqu'un. Être l'objet, devenir l'objet de la haine publique, de la haine générale. Braver la haine de quelqu'un. Prendre quelqu'un en haine. Avoir quelqu'un en haine. La haine est aveugle. Cela engendre la haine dans les familles.
  La haine de quelqu'un, se dit quelquefois de La haine qu'on a pour quelqu'un. La haine du prochain. Inspirez-lui la haine des flatteurs.
  HAINE, se dit aussi en parlant Des choses pour lesquelles on a de l'aversion, de la répugnance. Avoir de la haine pour le vice, pour le péché, pour le mensonge, pour la flatterie. Prendre la vie en haine. J'ai pour les procès une telle haine, que... Il leur inspire la haine du vice, la haine du mensonge, etc. Dans ce sens, il n'est pas d'un usage aussi étendu que le verbe Haïr. On dit, Haïr le froid ; mais on ne dit pas, La haine du froid, etc.
  EN HAINE DE. loc. prépositive, Par aversion, par vengeance, par animosité, par ressentiment. Il fait cela en haine d'un tel, en haine de ce qu'on lui a refusé telle chose. Cet ouvrage a été écrit en haine de la religion, en haine de nos institutions.