Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Hélas

Interjection de plainte
  Hélas ! que deviendrons-nous ? Hélas ! ayez pitié de moi. Hélas ! quel malheur ! que je vous plains !
  Il s'emploie quelquefois, familièrement, comme substantif. Il fit de grands hélas. Voyez le bel hélas.
  (H s'aspire.) T. de Marine. Appeler, faire un cri à la rencontre d'un navire, pour demander d'où il est, où il va, ou pour faire d'autres questions à l'équipage. Héler un navire. On nous héla. Absolument, On hèle avec un porte-voix.
  HÉLÉ, ÉE.
  T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Composées, auquel appartiennent le tournesol et le topinambour.
  T. de Botan. Genre de plantes, dont l'espèce la plus connue porte des fleurs d'un jaune luisant disposées en épi.
  T. d'Astron. Il se dit Du lever et du coucher d'un astre, lorsque ces phénomènes s'opèrent à une époque de l'année où le soleil se trouve abaissé sous l'horizon exactement autant qu'il le faut pour que l'astre soit visible à l'instant précis auquel il se lève ou se couche. Le lever, le coucher héliaque d'une étoile.
  T. d'Antiq. grecque. Nom que portaient, à Athènes, Les membres d'un tribunal très-nombreux, dont les assemblées, tenues en plein air, commençaient au lever du soleil. Le tribunal des héliastes.
  T. de Géom. et d'Archit. Ligne tracée en forme de vis autour d'un cylindre. Un escalier en hélice est composé de marches qui tournent avec une même inclinaison autour d'un pilier cylindrique.
  Il se dit aussi de Petites volutes qui entrent dans la composition du chapiteau corinthien.
  Il se dit, en Conchyliologie, de Certains coquillages univalves, contournés en spirale. Le limaçon est une hélice.
  Montagne de Béotie, qui était consacrée à Apollon et aux Muses, et dont les poëtes emploient le nom dans certaines phrases figurées. Ainsi on dit, Il est au sommet de l'Hélicon, il est au bas de l'Hélicon, C'est un grand poëte, c'est un mauvais poëte.
  T. d'Astron. Il se dit Du lieu où paraîtrait une planète, si elle était vue du soleil, c'est-à-dire, si l'oeil de l'observateur était au centre du soleil. La latitude, la longitude héliocentrique d'une planète.
  T. d'Astron. Lunette destinée à regarder le soleil, et garnie à cet effet d'un verre coloré d'une teinte sombre, pour affaiblir la trop grande vivacité de la lumière transmise.
  T. de Botan. Genre de plantes qui contient une cinquantaine d'espèces : les plus connues sont l'Héliotrope du Pérou, fort recherché à cause de l'odeur suave de ses fleurs, qui lui a fait donner aussi le nom de Vanille par les jardiniers ; et l'Héliotrope d'Europe, appelé vulgairement Herbe aux verrues, parce qu'on lui a longtemps attribué la propriété de faire tomber ces sortes d'excroissances.
  HÉLIOTROPE, se dit aussi de Quelques plantes dont la fleur suit le cours du soleil, comme le Tournesol. Voyez TOURNESOL.
  Il s'emploie également comme adjectif des deux genres, dans le sens qui précède. Plantes héliotropes.
  HÉLIOTROPE, se dit encore d'Une pierre précieuse qui est une espèce de jaspe.
  T. d'Anat. Le grand bord, le tour de l'oreille externe. La rainure de l'hélix.
  T. d'Antiq. grecque. Officiers qui présidaient aux jeux Olympiques.
  Voyez ELLÉBORE.
  Voyez ELLÉBORINE.
  T. d'Antiq. grecque. Qui appartient à la Grèce. Il s'emploie particulièrement dans cette locution, Corps hellénique, La confédération que formaient entre elles les différentes cités grecques qui avaient droit d'amphictyonie.
  Il se dit quelquefois De la langue grecque ancienne, par opposition à la langue grecque moderne. La langue hellénique. Dans le même sens, Tour, construction hellénique. On dit aussi substantivement, L'hellénique.
  Tour, expression, manière de parler empruntée du grec, ou qui tient au génie de cette langue. Les Grecs faisaient des hellénismes en parlant latin, comme nous faisons souvent des gallicismes en parlant une autre langue que la nôtre.
  Nom qui, chez les anciens, désignait en même temps les Juifs d'Alexandrie, les Juifs qui parlaient la langue des Septante, les Juifs qui s'accommodaient aux usages des Grecs, et les Grecs qui embrassaient le judaïsme.
  Il signifie, parmi nous, Un érudit versé dans la langue grecque. Un savant helléniste.
  T. de Médec. Renversement des paupières avec convulsion des muscles de l'oeil.
  Qui appartient à la nation suisse. Corps helvétique. Cantons helvétiques. Diète helvétique. Constitution helvétique.
  (H s'aspire.) Interjection dont on se sert pour appeler. Hem, hem, venez çà.
  Sanguine, mine de fer d'un rouge brun. On dit aussi adjectivement, Pierre hématite.
  T. de Chirur. Tumeur formée par un épanchement plus ou moins considérable de sang dans le scrotum.
  T. de Physiologie. Sanguification, action ou fonction naturelle par laquelle le chyle se convertit en sang.
  T. de Médec. Pissement de sang.
  T. de Botan. Genre de plantes liliacées, dont le nom, qui en grec signifie Beauté d'un jour, vient de ce que la plupart des espèces, et notamment l'Hémérocalle jaune, portent des fleurs remarquables par leur élégance, mais de très-peu de durée.
  Mot qui commence plusieurs termes de sciences et d'arts, et qui signifie Demi.
  Demi-cercle. Il se dit principalement d'Un lieu formé en amphithéâtre, pour une assemblée d'auditeurs et de spectateurs.
  T. d'Antiq. Mesure de capacité chez les Romains. Traité de l'hémine.
  T. de Médec. Paralysie de la moitié du corps.
  T. d'Entomologie. Nom d'un ordre d'insectes qui comprend tous ceux dont la bouche est en suçoir, et dont les élytres sont en partie coriaces et en partie membraneux. La cigale, la cochenille, sont des insectes hémiptères.
  La moitié d'une sphère. Il se dit principalement de La moitié du globe terrestre. L'hémisphère supérieur. L'hémisphère inférieur. Hémisphère austral. Hémisphère boréal. Hémisphère oriental. Hémisphère occidental. Notre hémisphère. L'autre hémisphère. L'un et l'autre hémisphère. Dans les deux hémisphères. Quand le soleil paraît sur notre hémisphère.
  En termes d'Anat., Les hémisphères du cerveau, Les deux moitiés du cerveau.
  Qui a la forme d'une moitié de sphère, d'un hémisphère.
  La moitié d'un vers héroïque ou alexandrin. Il y a une césure, un repos à la fin du premier hémistiche.
  T. de Médec. Qui crache du sang, qui est atteint d'hémoptysie.
  T. de Médec. Crachement de sang, hémorragie de la membrane muqueuse qui tapisse les voies aériennes, le larynx, la trachée-artère et les bronches.
  T. de Médec. Écoulement du sang hors des vaisseaux qui doivent le contenir, avec ou sans rupture de leurs parois. Mourir d'une hémorragie. Après qu'on lui eut coupé le bras, il lui survint une hémorragie qu'on ne put arrêter.
  Hémorragie cérébrale, Épanchement de sang dans l'intérieur du crâne.