Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Heureux

EUSE adj.
  Qui jouit du bonheur, qui possède ce qui peut le rendre content. Tous les hommes veulent être heureux. Il n'y a que la vertu qui puisse rendre un homme heureux. Ils travaillent à rendre les hommes meilleurs et plus heureux. Nous ne serons parfaitement heureux que dans le ciel. Il n'est pas fort riche, et il ne laisse pas de se croire heureux, d'être heureux, de vivre heureux. Cette famille n'est pas heureuse. Il se trouve fort heureux. Il rend sa femme très-heureuse. Ce monarque rendit ses peuples heureux. Cela le rend heureux. Il n'est heureux qu'auprès de vous. Je suis heureux de votre bonheur. Nous sommes heureux d'avoir pu vous plaire. Vous devez être bien heureux d'avoir de tels enfants. Heureux celui qui craint le Seigneur ! Heureux qui peut vaincre ses passions ! Trop heureux si je pouvais lui plaire ! Prov., Est heureux qui croit l'être.
  Fam., Être heureux comme un roi, Être très-heureux.
  Amant heureux, Amant qui est écouté, favorisé.
  HEUREUX, s'applique également À la condition, à la situation, à la vie de celui qui est heureux. Il est dans un état heureux, dans une condition heureuse, dans une situation heureuse. Il jouit d'un sort très-heureux. Mener une vie heureuse. Une heureuse vieillesse.
  Faire une fin heureuse, Mourir dans les sentiments d'un homme de bien et d'un bon chrétien.
  HEUREUX, se dit encore De celui que la fortune favorise, qui est bien partagé du sort. Il est né heureux. Il est plus heureux que sage. Il est bon de s'associer avec des gens heureux. Il fut assez heureux pour réussir. Il est fort heureux d'en être quitte à si bon marché. Nous sommes heureux qu'il n'en ait rien su. Il est heureux en tout. Être heureux à la guerre. Être heureux au jeu. Être heureux en femme. Être heureux en enfants. Vous êtes une heureuse mère. Vous êtes un heureux mortel.
  Il signifie aussi, Qui rend fortuné, qui procure du plaisir, ou qui est favorable et avantageux. Heureux sort. Heureuse destinée. Laissez-la dans cette heureuse ignorance. L'heureuse simplicité de nos pères. L'âge heureux de l'enfance. Tout promettait un heureux avenir. Règne heureux. Climat heureux. Séjour heureux. Année heureuse. Jour heureux. Moment heureux. Occasion heureuse. Événement heureux. Heureux changement. Heureux ascendant. Heureuse influence. Chance heureuse. Hasard heureux. Coup heureux. Il est heureux que vous l'ayez évité. C'est heureux, c'est fort heureux pour vous.
  Fam. et ironiq., C'est très-heureux, c'est fort heureux, se dit Lorsqu'une personne adhère ou se détermine à quelque chose après avoir longtemps hésité, ou parce qu'elle ne peut faire autrement. Vous en convenez donc : c'est très-heureux. Il s'est enfin déterminé à venir : c'est fort heureux.
  Fig., Êtresous une heureuse étoile, Être heureux dans tout ce qu'on entreprend.
  Choix heureux, conseil heureux, Choix, conseil qui est suivi d'un bon succès.
  Faire une heureuse rencontre, une rencontre heureuse, Trouver par hasard ce que l'on cherchait, et que l'on n'espérait pas trouver sitôt. On dit dans le même sens, C'est une rencontre heureuse, surtout en parlant D'un bon mot, d'un trait d'esprit, d'une pensée ingénieuse.
  Fig., Avoir la main heureuse, Réussir ordinairement dans les choses qu'on entreprend. Cela est difficile ; mais il en viendra à bout, il a la main heureuse.
  Avoir la main heureuse, se dit aussi D'un joueur qui gagne souvent. On dit encore, dans un autre sens, à quelques Jeux de cartes, Ce joueur a la main heureuse, Il est avantageux d'être sous sa coupe, de lui donner à couper.
  HEUREUX, signifie aussi, Qui annonce de la prospérité, qui promet de la bonne fortune, ou qui prévient favorablement. Un heureux présage. Un heureux pronostic. Il a la physionomie heureuse. Il a quelque chose d'heureux dans la physionomie.
  Il se dit encore Des choses sujettes à quelque danger, lorsqu'elles arrivent sans accident. Des couches heureuses. La traversée, la navigation fut très-heureuse. Notre voyage fut heureux. Heureux retour. Heureuse tentative.
  Il se dit, quelquefois, D'une chute ou de quelque autre chose de fâcheux qui n'a pas eu de mauvaise suite. C'est une chute heureuse. Un coup heureux.
  HEUREUX, signifie, dans une acception plus étendue, Bon, excellent, distingué, rare en son genre. Heureux naturel. Un génie heureux. Il a la mémoire heureuse. Heureuse invention. Repartie heureuse. Heureuse expression. Vers heureux. Rime heureuse. Il a un tour heureux dans ses vers. Un heureux choix de mots.
  D'heureuse mémoire. Formule de louange dont on se sert quelquefois en parlant Des rois et des princes qui sont morts. Tel prince d'heureuse mémoire.
  HEUREUX, se prend quelquefois substantivement, en parlant Des personnes ; et alors il s'emploie surtout au pluriel. Faire des heureux. Un petit nombre d'heureux.
  Les heureux du monde, les heureux de la terre, Les hommes riches, puissants. Les heureux du jour, Les hommes en place, en crédit, en faveur. On dit également, dans le langage de la Chaire, Les heureux du siècle.
  Prov., À l'heureux l'heureux, La fortune vient ordinairement à celui qui est heureux.
  (H s'aspire.) Choc, coup donné en heurtant contre quelque chose. Éviter le heurt. Le heurt de deux vaisseaux qui se choquent. Le heurt d'un vaisseau contre un rocher. Le heurt des charrettes.
  Il se dit, quelquefois, de La marque que le coup a laissée. Ce cheval a un heurt à un pied de devant.
  (H s'aspire.) Choquer, toucher, ou rencontrer rudement. Heurter quelqu'un. Un crocheteur l'a heurté en passant, l'a heurté rudement. Il m'a heurté avec le meuble qu'il portait. Ce vaisseau a heurté l'autre. Se heurter la tête contre un mur.
  Il signifie au figuré, Blesser, léser, offenser, contrarier. On ne peut agir ainsi sans heurter beaucoup de gens. Heurter les intérêts, heurter l'amour-propre de quelqu'un. Il ne faut pas heurter de front l'opinion d'un homme qu'on veut persuader. Cela heurte la raison, le sens commun. Heurter les préjugés.
  Il s'emploie souvent avec le pronom personnel, et signifie, Se cogner contre quelque chose, ou, dans le sens réciproque, Se heurter l'un l'autre en se rencontrant. Se heurter à la tête. Il alla se heurter, il se heurta contre la table. Ils se heurtent les uns les autres en courant. Lorsque les escadrons vinrent à se heurter. Les deux vaisseaux étant venus à se heurter, s'étant heurtés. Des vagues qui se heurtent.
  HEURTER, est aussi neutre, mais seulement au propre. Heurter contre une pierre. Heurter contre un rocher. Heurter de la tête contre la muraille.
  Prov. et fig., C'est heurter de la tête contre la muraille, c'est se heurter la tête contre un mur, que de lui vouloir persuader quelque chose, se dit en parlant D'un homme difficile à persuader.
  HEURTER neutre, signifie absolument, Frapper à la porte. Heurtez. On heurte à la porte. On heurte fort. Heurter doucement. Heurter en maître. On a heurté trois coups. On a heurté par trois fois. Dans ce sens, on dit plus ordinairement, Frapper.
  Fig. et fam., Heurter à toutes les portes, Solliciter tout le monde, employer toutes sortes de moyens dans une affaire. Il a heurté à toutes les portes pour faire réussir son affaire.
  HEURTÉ, ÉE. participe, Il se dit, en termes de Peinture, D'un dessin où l'artiste a négligé de fondre les teintes avec soin, et d'adoucir les contours, mais qui est large, facile et vigoureux. Dessin heurté. Manière heurtée. Touche heurtée. Contours heurtés. On l'emploie dans un sens analogue en termes de Sculpture.
  (H s'aspire.) Le marteau dont on se sert pour frapper à une porte. Envelopper le heurtoir d'une porte avec du linge. Ce mot a vieilli ; on dit, Marteau.
  T. de Géom. Qui a six faces. Ce sel cristallise en prismes hexaèdres.
  Il s'emploie aussi comme substantif masculin, et se dit particulièrement d'Un corps régulier dont chaque face est un carré. Un dé à jouer est un hexaèdre ou un cube.
  T. de Géom. Qui a six angles et six côtés. Une citadelle hexagone. Un plan hexagone. Un bassin hexagone. Une figure hexagone.
  Il est aussi substantif masculin. Tracer un hexagone. Un hexagone régulier.
  Il se dit particulièrement, en termes de Fortification, d'Un ouvrage composé de six bastions.
  T. de Versification grecque et de Versification latine. Il se dit Des vers qui ont six pieds ou six mesures. L'Iliade et l'Énéide sont en vers hexamètres. On l'a quelquefois appliqué Aux vers alexandrins français, qui ont six pieds de deux syllabes chacun.
  Il s'emploie aussi substantivement. Ce poëme est en hexamètres. Les distiques grecs et latins sont ordinairement composés d'un hexamètre et d'un pentamètre.
  T. de Botan. Classe du système sexuel de Linné, qui comprend les plantes dont la fleur a six étamines.
  Ouvrage publié par Origène, qui contient, en six colonnes, six versions grecques du texte hébreu de la Bible ; savoir : la version des Septante, celles d'Aquila, de Théodotion, de Symmaque, une version trouvée à Jéricho, et une à Nicopolis.
  (On prononce l'S.) T. emprunté du latin. Sorte de bâillement produit par la rencontre, par la succession immédiate de deux voyelles. Il désigne particulièrement La rencontre, sans élision, de deux voyelles dont l'une finit un mot, et dont l'autre commence le mot suivant. Les hiatus font souvent un mauvais effet dans la prose. L'hiatus n'est point admis dans notre poésie. Cet hiatus blesse l'oreille.
  (H s'aspire.) Espèce d'oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris.
  Fam., C'est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit D'une vieille masure, d'un vieux château inhabité.
  Fig. et fam., C'est un hibou, un vrai hibou, se dit D'un homme mélancolique et qui fuit la société. Il se dit également en parlant D'un homme qui, dans une compagnie, se tient à l'écart sans rien dire. Dans ce dernier sens, on dit aussi, Il fait le hibou.
  (H s'aspire.) Mot familier qui se dit Du noeud ou de la principale difficulté d'une affaire. Voilà le hic. C'est là le hic.
  Titre que prennent en Espagne les nobles qui se prétendent descendus d'ancienne race chrétienne, sans mélange de sang juif ou more. Un noble hidalgo. Les hidalgos.
  (H s'aspire.) D'une manière hideuse. Il est hideusement laid. Hideusement défiguré.