Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Historial

ALE adj.
  Qui marque quelques points d'histoire. On ne le trouve guère que dans quelques phrases qui ont vieilli. Le Miroir historial de Vincent de Beauvais.
  Celui qui écrit l'histoire, qui a écrit une histoire, des histoires. Bon historien. Historien digne de foi. Fidèle, sage historien. Les historiens anciens. Les historiens grecs. Les historiens latins. Les historiens d'Alexandre. Les historiens modernes. Les historiens français.
  Il se dit quelquefois de Celui qui se borne à raconter des faits, sans les accompagner de réflexions. Je ne suis qu'historien.
  Enjoliver de divers petits ornements. Ce lambris est trop nu, il faudrait un peu le faire historier. Son plus grand usage est au participe.
  HISTORIÉ, ÉE. participe, Bible historiée. Un cabinet historié. Un lambris trop historié.
  Récit de quelque aventure galante ou plaisante, ou d'autres choses de peu d'importance. Une petite historiette. Il nous a fait une jolie historiette. C'est un faiseur d'historiettes.
  Celui qui est nommé par un brevet du prince pour écrire l'histoire du temps. Il n'y a plus d'historiographe de France, d'historiographe du roi.
  Qui a rapport, qui appartient à l'histoire. Style historique. Narration historique. Recueil historique. Éclaircissements historiques. Tableau, précis historique. Mémoires historiques. Dictionnaire historique. Études historiques. Faits historiques.
  Nom historique, Nom qui a quelque célébrité dans l'histoire. Il porte un nom historique.
  Cela est historique, se dit D'actions, d'événements qui ne sont point imaginaires, de faits qui ont réellement eu lieu. Le fond de ce roman est historique. Sujet historique.
  Pièce historique, roman historique, Pièce de théâtre, roman dont le sujet est tiré de l'histoire, dont le fond est historique. On dit dans un sens analogue, Personnage historique.
  Les temps historiques, se dit par opposition Aux temps fabuleux.
  HISTORIQUE, se dit substantivement, au masculin, d'Une simple narration des faits dans leur ordre et leurs circonstances. L'historique des événements qui ont amené cette guerre. Voici l'historique de cet étrange procès.
  D'un style historique, en historien, sans aucun ornement étranger. Il est opposé à Oratoirement. Narrer une chose, un fait historiquement.
  Il se dit aussi par opposition à Fabuleusement. Suivant la fable reçue, Didon vivait du temps d'Énée ; mais, à en parler historiquement, elle était plusieurs siècles avant ce héros.
 Il se disait, chez les Romains, de Toutes sortes d'acteurs, de comédiens, et particulièrement des pantomimes. On ne l'emploie, chez les modernes, que comme un terme de mépris, analogue à ceux de Baladin, de bateleur, etc. Il est toujours avec des histrions. Un misérable, un vil histrion.
  Celle des quatre saisons de l'année qui est la plus froide, et qui commence, selon les astronomes, vers le vingt-deux de décembre, et finit vers le vingt et un de mars. Hiver pluvieux. Hiver venteux. Hiver sec. Hiver bien doux. Hiver bien rude. Hiver fâcheux. Hiver malsain. Hiver humide. Il a passé son hiver dans telle ville. Habit, vêtement d'hiver. Être bien vêtu pour son hiver. Appartement d'hiver. Dans la rigueur de l'hiver. Dans le fort de l'hiver. Au milieu de l'hiver. Passer l'hiver à la campagne. Des provisions pour l'hiver. En hiver. Durant l'hiver. Cela arriva l'hiver dernier. Que ferez-vous cet hiver ? Les longues soirées d'hiver.
  Fruits d'hiver, Fruits qu'on ne mange ordinairement qu'en hiver. Poires de bon-chrétien d'hiver. Bergamote d'hiver.
  Semestre d'hiver, Semestre qui commence le premier octobre, le premier janvier, ou à quelque autre époque de l'hiver, selon les différents corps, les différentes compagnies où il est d'usage de faire le service par semestre.
  En termes de Guerre, Quartier d'hiver, L'intervalle de temps compris entre deux campagnes. Le quartier d'hiver sera long. Il signifie aussi, Le lieu où on met les troupes en cantonnement pendant l'hiver. L'armée va prendre ses quartiers d'hiver. Mettre des troupes en quartier d'hiver.
  Prov. et fig., Il n'a pas besoin d'un fort hiver, se dit D'un homme d'une complexion faible et délicate. On le dit aussi D'un homme qui est si mal dans ses affaires, que le moindre accident peut le ruiner.
  Poétiq. et fig., L'hiver de l'âge, l'hiver de nos ans, etc., La vieillesse.
  HIVER, se dit quelquefois seulement par rapport au froid qu'il fait en hiver. L'hiver est avancé. L'hiver est tardif. L'hiver est long. L'hiver se fait sentir. L'année du grand hiver.
  Il n'y a point eu d'hiver, L'hiver ne s'est point fait sentir, il n'y a point eu de grands froids cette année.
  Prov. et fig., Mi-mai, queue d'hiver, Le froid se fait souvent sentir au mois de mai.
  HIVER, se dit souvent, en poésie, pour Année, en parlant Des personnes d'un âge avancé. Il comptait déjà soixante hivers.
  T. de Marine. Le temps que les bâtiments passent en relâche pendant la mauvaise saison. Passer son hivernage dans tel port.
  Il se dit également d'Un port bien abrité où les bâtiments peuvent relâcher pendant la mauvaise saison. Un bon hivernage.
  HIVERNAGE, se dit, en Agriculture, d'Un labour qu'on donne, avant l'hiver, aux terres ou aux vignes.