Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Honteux

EUSE adj.
  (H s'aspire.) Qui a de la honte, de la confusion. N'êtes-vous pas honteux de vous être emporté de la sorte ? Ne sont-ils pas honteux de mener une telle vie ? Il devrait être honteux d'avoir manqué de parole. Il est tout honteux de sa faiblesse. Elle est toute honteuse quand on lui parle de cela. Vous l'avez rendu honteux par les reproches que vous lui avez faits.
  Il se dit également Des personnes qui sont timides et embarrassées dans la société. Ce jeune homme a besoin de se former, il est encore tout honteux. La plupart des enfants sont honteux devant les personnes qu'ils ne connaissent pas. Il a l'air honteux, bien honteux. Ne soyez donc pas si honteux.
  Prov., Il n'y a que les honteux qui perdent, Faute de hardiesse et de confiance, on manque de bonnes occasions.
  Prov., Jamais honteux n'eut belle amie, En amour il faut être entreprenant.
  Pauvres honteux, Pauvres qui n'osent demander l'aumône publiquement.
  HONTEUX, se dit aussi De ce qui cause ou doit causer de la honte, du déshonneur. C'est une chose honteuse. Une conduite honteuse. Une fuite honteuse. Une action honteuse. Un crime honteux. Un honteux trafic. Un procédé honteux. Ce qu'il y a de plus honteux dans son procédé, c'est que... Cela est honteux. Il est moins honteux de convenir de ses torts, que de chercher à les justifier.
  Mal honteux, maladie honteuse, se dit Du mal vénérien.
  Fam., Le morceau honteux, Le morceau qui reste le dernier sur le plat.
  Les parties honteuses, Les parties qui servent à la génération.
  Fig., Il est la partie honteuse de ce corps, de cette compagnie, Il fait déshonneur au corps, à la compagnie dont il est membre.
  Maison de charité établie pour recevoir et traiter gratuitement les malades indigents. Hôpital général. Hôpital Saint-Louis. Hôpital de la Pitié. Administrateur de l'hôpital. Les médecins d'un hôpital. Fonder un hôpital. Visiter les hôpitaux. On l'a porté à l'hôpital. Il est mort à l'hôpital.
  Hôpital militaire, Établissement où sont reçus et traités les militaires malades. L'hôpital militaire du Val-de-Grâce.
  Hôpital ambulant, se dit d'Une réunion de personnes et d'un matériel qui suivent une armée dans ses mouvements, pour recevoir et traiter les malades et les blessés qui ne peuvent être transportés dans les hôpitaux fixes.
  Vaisseau-hôpital, se dit, dans les flottes et les escadres, d'Un vaisseau disposé pour recevoir et traiter les malades.
  Fig. et fam., Prendre le chemin de l'hôpital, courir en poste à l'hôpital, etc., Se ruiner par les procès, par le jeu, ou par d'autres folles dépenses. On dit dans le même sens, Il sera dans peu réduit à l'hôpital ; la passion du jeu ne peut manquer de le conduire à l'hôpital ; et dans un sens analogue, Mettre quelqu'un à l'hôpital, Le réduire à la dernière misère.
  Fig. et fam., C'est un hôpital, se dit D'une maison où il y a plusieurs personnes malades.
  HÔPITAL, se disait également, autrefois, de Certains établissements auxquels on donne aujourd'hui le nom d'Hospice, tels que l'Hôpital des orphelins, l'Hôpital des fous, etc.
  Mettre une fille de mauvaise vie à l'hôpital, La mettre dans une maison de force.
  (H s'aspire.) Mouvement convulsif de l'estomac, qui se fait avec une espèce de son non articulé. Avoir le hoquet. Faire passer le hoquet. Faire perdre le hoquet.
  Hoquet de la mort, Le hoquet qui survient ordinairement aux mourants. Il a le hoquet de la mort.
  (H s'aspire.) Sorte de casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc. Porter le hoqueton.
  Il se dit aussi de La casaque que portaient les gardes de la manche.
  HOQUETON, se dit, par extension, de L'archer qui portait le hoqueton. Il était suivi de deux hoquetons. Les hoquetons du chancelier de France. Les hoquetons d'un intendant de province.
  Qui a rapport aux heures, qui est mesuré par une heure, qui se fait par heure. Cercles horaires. Les lignes horaires d'un cadran. Mouvement horaire.
  (H s'aspire.) Peuplade errante ; troupe nombreuse d'hommes qui vivent en société, mais sans avoir d'établissement fixe. Des hordes de barbares fondirent sur l'empire romain. Une horde de Tartares, de Bédouins. Le chef d'une horde de sauvages, d'une horde sauvage.
  Il se dit, par extension et par mépris, d'Une troupe d'hommes indisciplinés, qui se plaisent au carnage, à la dévastation, etc. Une horde sanguinaire. Une horde indisciplinée. Une horde de brigands.
  (H s'aspire.) Coup rudement déchargé sur la tête ou sur les épaules. Ce mot est vieux, et ne se dit plus qu'en plaisantant. Il a reçu un vilain horion.
  T. d'Astron. et de Géographie. C'est, en chaque point de la surface terrestre, Le plan qui est tangent à cette surface et perpendiculaire à la verticale. Le plan de l'horizon, rapporté au centre de la terre et prolongé indéfiniment dans l'espace, s'appelle Horizon rationnel. Il partage en même temps la terre et la sphère céleste en deux hémisphères, dont l'un, s'étendant au-dessus de la surface terrestre, est appelé supérieur, et l'autre, l'enveloppant par-dessous, est appelé inférieur. Dans cette acception, l'on dit : Prendre la hauteur d'un astre sur l'horizon. Le soleil est à l'horizon. Il doit y avoir une éclipse sur notre horizon. Etc.
  HORIZON, s'emploie aussi, usuellement, pour désigner Les parties de la surface terrestre où se termine notre vue, où le ciel et la terre semblent se joindre ; et souvent La partie du ciel qui en est voisine. C'est ce qu'on appelle autrement Horizon sensible. Un horizon borné. Horizon étendu. De cette colline on découvre tout l'horizon. On apercevait une voile à l'horizon. L'horizon est chargé de nuages.
  Il signifie, en Peinture, L'endroit d'un tableau, où, selon l'ordre des plans, le ciel succède à la terre ; et, par extension, La hauteur à laquelle le peintre a placé le point de vue. On dit, en ce dernier sens, L'horizon est trop haut, est trop bas, etc.
  HORIZON, se dit quelquefois au figuré. L'horizon politique se rembrunit, se couvre de nuages. L'horizon commence à s'éclaircir. L'horizon des connaissances humaines s'étend, s'agrandit de jour en jour.