Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Hygromètre

s. m.
  Instrument de physique servant à mesurer le degré d'humidité ou de sécheresse de l'air. Un hygromètre à cheveu.
  Science qui s'occupe de déterminer l'état d'humidité ou de sécheresse de l'air.
  Il se dit Des corps qui sont particulièrement sensibles aux changements accidentels d'humidité ou de sécheresse de l'air. Ce corps possède des propriétés hygrométriques fort remarquables.
  (L'N finale se fait sentir dans Hymen.) Noms de la divinité païenne qui présidait aux noces, au mariage. Ils s'emploient l'un et l'autre dans plusieurs phrases poétiques et figurées qui se disent en parlant Du mariage. Le flambeau de l'hymen. Allumer les flambeaux d'hyménée. Les chastes feux de l'hymen. Les autels de l'hyménée. Le joug de l'hyménée. Vivre sous les lois de l'hymen. On dit aussi, Le dieu d'hymen, le dieu d'hyménée.
  Ils s'emploient, par extension, dans le style poétique, pour Union, mariage. Heureux hyménée. Hymen bien assorti. Les fruits de notre hymen.
  HYMEN, en termes d'Anatomie, Repli membraneux qui se trouve ordinairement, chez les vierges, à l'entrée du vagin.
  T. d'Hist. nat. Il se dit Des insectes qui ont quatre ailes membraneuses, nues, à nervures longitudinales, telles que les abeilles, les guêpes, les fourmis, etc. Insecte hyménoptère.
  Il s'emploie souvent aussi comme substantif masculin. L'ordre des hyménoptères.
  Cantique en l'honneur de la Divinité. Seigneur, quels hymnes sont dignes de vous 
  Il signifiait, chez les anciens, Une sorte de poëme en l'honneur des dieux ou des héros. Hymne en l'honneur d'Apollon, en l'honneur de Cérès. Callimaque a fait des hymnes en l'honneur de quelques dieux. L'hymne d'Apollon, de Cérès. Hymne à Cérès, à Vénus.
  Il s'emploie ordinairement au féminin, en parlant Des hymnes qu'on chante dans l'église. Entonner une hymne. Chanter une hymne. Une belle hymne.
  T. d'Anat. Il se dit De l'os qui est à la racine de la langue, et qui a une certaine ressemblance de forme avec l'Upsilon des Grecs ([grec]). L'os hyoïde, ou substantivement, L'hyoïde.
  T. de Grammaire. Figure par laquelle on paraît attribuer à certains mots d'une phrase, ce qui appartient à d'autres mots de cette phrase, sans cependant qu'il soit possible de se méprendre au sens. C'est ainsi qu'on dit : Il n avait point de souliers dans ses pieds, au lieu de, Il n'avait point ses pieds dans des souliers ; et, Enfoncer son chapeau dans sa tête, au lieu de, Enfoncer sa tête dans son chapeau.
  Figure de grammaire, qui consiste à intervertir, à renverser l'ordre naturel du discours.
  Figure de rhétorique, qui consiste à augmenter ou à diminuer excessivement la vérité des choses. Discours rempli d'hyperboles. Ce que je vous dis est vrai, ce n'est point une hyperbole. Je vous le dis sans hyperbole. L'hyperbole est un peu forte.
  HYPERBOLE, en termes de Mathématique, signifie, La section faite dans un cône du second degré par un plan qui, étant prolongé, rencontre les deux nappes de cette surface.
  Qui exagère beaucoup au delà du vrai. Discours, langage hyperbolique. Expressions hyperboliques.
  Il se dit quelquefois D'une personne qui est sujette à exagérer dans tout ce qu'elle dit. Cet homme est fort hyperbolique.
  HYPERBOLIQUE, en termes de Mathématique, signifie, Qui a la forme de l'hyperbole, ou qui dépend de ses propriétés. Figure hyperbolique. Verre hyperbolique. Miroir hyperbolique.
  Avec exagération. Parler hyperboliquement. Cela est dit hyperboliquement.
  Il se dit Des peuples, des pays très-septentrionaux. Les nations hyperborées. Les mers hyperborées. On dit aussi, dans le même sens, Hyperboréen, enne.
  Censeur outré, critique qui ne laisse passer aucune faute, qui ne pardonne rien.
  Terme de Théologie, qui n'est usité que dans cette locution, Le culte d'hyperdulie, Le culte qu'on rend à la sainte Vierge, par opposition au Culte de dulie, Le culte qu'on rend aux saints.
  T. d'Archit. Édifice, temple découvert. Les temples de Jupiter, du Ciel, du Soleil, étaient hypèthres.
  T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui provoquent le sommeil. On dit plus communément, Narcotique.
  T. d'Anat. On appelle ainsi Les parties latérales de la région supérieure du bas-ventre. L'hypocondre droit. L'hypocondre gauche.
  HYPOCONDRE, se dit aussi pour Hypocondriaque. C'est un hypocondre. Dans ce sens, on l'emploie également comme adjectif. Il est, il devient hypocondre.
  T. de Médec. Qui appartient à l'hypocondrie. Affection hypocondriaque.
  Il signifie aussi, Qui est atteint d'hypocondrie. La trop grande solitude peut rendre hypocondriaque. Il est hypocondriaque. Elle est hypocondriaque.
  Il s'emploie souvent comme substantif. Les hypocondriaques sont mélancoliques et visionnaires. C'est un hypocondriaque.
  T. de Médec. Sorte de maladie, ordinairement de longue durée, qui rend bizarre et morose, et dans laquelle on se plaint de douleurs variées, de souffrances excessives, malgré les apparences d'une santé assez bonne. Des chagrins profonds, des habitudes sédentaires, etc., prédisposent à l'hypocondrie. Être atteint d'hypocondrie.
  Il se dit, par extension, de Toute espèce de mélancolie ou de tristesse habituelle. Une sombre hypocondrie.
  Espèce de liqueur faite avec du vin, du sucre, de la cannelle, et d'autres ingrédients.
  Vice qui consiste à affecter une piété, une vertu, un sentiment louable qu'on n'a pas. L'hypocrisie est détestable devant Dieu et devant les hommes. Être dévot sans hypocrisie. Il fait l'homme de bien, mais toute sa conduite n'est qu'hypocrisie. Son hypocrisie sera démasquée. Il a l'hypocrisie en horreur.
  Qui a de l'hypocrisie ; qui affecte des apparences de piété, de probité, de douceur, etc. Cet homme est hypocrite au dernier point. Cette femme est bien hypocrite.
  Il s'applique également Aux manières aux actions, etc., d'une personne hypocrite. Avoir l'air hypocrite, la contenance, la mine hypocrite, une gravité hypocrite, un ton hypocrite. Une déférence hypocrite. Un zèle hypocrite.
  Il s'emploie aussi comme substantif, en parlant Des personnes. Il fait le dévot, l'homme de bien, mais c'est un hypocrite, un franc hypocrite, un vil hypocrite.
  T. d'Anat. La partie inférieure du bas-ventre.
  T. d'Anat. Qui appartient à l'hypogastre. La région hypogastrique.
  T. d'Archit. Souterrain. Il se dit, particulièrement, Des excavations et des constructions souterraines où les anciens déposaient leurs morts. On trouve beaucoup d'hypogées aux environs de Thèbes.
  Il s'emploie quelquefois adjectivement. Temple hypogée.
  T. d'Anat. Il se dit Des nerfs qui se distribuent à la langue, et qui servent à la rendre l'organe du goût. Nerf hypoglosse. Le grand hypoglosse. Les hypoglosses.
  T. de Théologie. Suppôt, personne. Il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature.
  HYPOSTASE, en termes de Médecine, se dit Du sédiment des urines.
  T. de Théologie. Il n'est usité que dans cette locution, Union hypostatique, L'union du Verbe avec la nature humaine.
  T. de Théologie. D'une manière hypostatique. Le Verbe s'est uni hypostatiquement à la nature humaine.
  T. de Géom. Le côté qui est opposé à l'angle droit dans un triangle rectangle. L'hypoténuse est le plus grand des trois côtés d'un triangle rectangle. Le carré construit sur l'hypoténuse d'un triangle rectangle, est égal à la somme des carrés construits sur les deux autres côtés.
  T. de Jurispr. Qui a droit d'hypothèque. Créancier hypothécaire.
  Dette hypothécaire, Dette qui donne hypothèque.
  Inscription hypothécaire, Inscription d'hypothèque. Voyez INSCRIPTION.
  T. de Jurispr. Avec hypothèque ; ou Par rapport à l'hypothèque, aux hypothèques. S'obliger hypothécairement. L'héritier est tenu des dettes personnellement pour sa part héréditaire, et hypothécairement pour le tout.
  T. de Jurispr. Droit réel qui grève les immeubles affectés à la sûreté, à l'acquittement d'une obligation, d'une dette, et qui les suit en quelques mains qu'ils passent. Les priviléges et hypothèques. Hypothèque légale. Hypothèque judiciaire. Hypothèque conventionnelle. Hypothèque privilégiée. Hypothèque générale. Hypothèque spéciale. Ancienne hypothèque. Avoir hypothèque, avoir droit d'hypothèque sur tous les biens de quelqu'un, sur une terre, sur un immeuble. Une femme a hypothèque sur tous les biens de son mari, du jour de son mariage. Un bien chargé, grevé d'hypothèques. Un bien libre d'hypothèques. Consentir une hypothèque. Supplément d'hypothèque. Réduction d'hypothèque. Être premier en hypothèque. Être subrogé à l'hypothèque. Donner une terre en hypothèque, pour hypothèque. Purger les hypothèques. Éteindre une hypothèque. Une promesse sous seing privé ne porte point d'hypothèque, n'emporte point, ne donne point hypothèque. Déroger à son hypothèque. Bureau de la conservation des hypothèques. Conservateur des hypothèques. Déclaration d'hypothèque. Inscription d'hypothèque. Le registre des hypothèques. L'inscription conserve l'hypothèque pendant dix années.
  Composition faite avec de l'eau-de-vie, du sucre, des fruits, etc., qu'on boit après le repas. Boire de l'hypothèque. Prendre de l'hypothèque. Hypothèque de muscat, de coing, etc. Ce mot populaire a vieilli.
  T. de Jurispr. Soumettre à l'hypothèque, donner pour hypothèque. Hypothéquer tous ses biens.
  HYPOTHÉQUÉ, ÉE. participe, Un immeuble hypothéqué.
  Fig. et fam., Être hypothéqué, Avoir une santé fort délabrée, avoir plusieurs infirmités graves. Il est bien hypothéqué.
  T. de Philosophie. Supposition d'une chose soit possible, soit impossible, de laquelle on tire une conséquence. Faire une hypothèse. Établir une hypothèse. J'argumente sur votre hypothèse, de l'hypothèse que vous posez. Dans cette hypothèse, dans votre hypothèse, il serait impossible de...
  Il se dit aussi de L'assemblage de plusieurs choses qu'on imagine et qu'on suppose pour parvenir plus facilement à l'explication de certains phénomènes ; ce qu'on appelle autrement et plus communément Système. L'hypothèse de Ptolomée. L'hypothèse de Ticho-Brahé.
  Il se dit pareillement d'Une proposition particulière comprise sous la thèse générale. Réduire la thèse à l'hypothèse. Venons de la thèse à l'hypothèse. Appliquer la thèse à l'hypothèse.
  Qui est fondé sur une hypothèse. Proposition, raisonnement hypothétique.
  Par hypothèse, par supposition. Cela n'est vrai qu'hypothétiquement.
  Figure de rhétorique : description animée, peinture vive et frappante. Cette hypotypose produit un grand effet.
  T. de Botan. Plante aromatique de la famille des Labiées.
  Fig., Il connaît tout, depuis le cèdre jusqu'à l'hysope, se dit D'un homme fort instruit dans les sciences naturelles, et signifie qu'Il connaît depuis les plus grandes choses jusqu'aux plus petites.
  T. de Médec. Maladie chronique particulière aux femmes : elle est due à l'extrême sensibilité du système nerveux, et se manifeste par des convulsions générales, plus ou moins fréquentes, accompagnées de suffocation et d'une perte presque complète de connaissance. Une attaque d'hystérie.
  T. de Médec. Qui appartient à l'hystérie. Affection hystérique. Vapeurs hystériques. Phénomènes hystériques.
  Il se dit aussi D'une femme attaquée d'hystérie. Cette femme est hystérique.
  T. de Médec. Inflammation de la matrice.
  T. de Médec. Hernie de matrice.
  Pierre ou pétrification qui offre une représentation assez exacte des parties naturelles de la femme.
  T. de Chirur. Instrument propre à ouvrir la matrice.
  T. de Chirur. Dissection de la matrice.
  Il se dit aussi de L'opération césarienne.