Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Pair

Mots en rapport : Paiement Païen Paillard Paillarder Paillardise Paillasse Paillasson Paille Pailler Paillet
adj. m.
  Égal, semblable, pareil. Il est pair et compagnon avec lui. C'est un homme sans pair. Ce sont des gens sans pair.
  En Arithmétique, Nombre pair, Nombre qui peut se diviser exactement par le nombre deux. Deux, quatre, six, sont des nombres pairs.
  Pair ou non, Sorte de jeu dans lequel on donne à deviner si le nombre de plusieurs pièces de monnaie, de plusieurs jetons, ou d'autres choses que l'on tient dans la main, est pair ou impair. Jouer à pair ou non. Que prenez-vous, pair ou non 
  Pair et impair, Sorte de jeu qui se joue avec trois dés, comme le passe-dix.
  PAIR, est aussi substantif, au masculin. Vivre avec ses pairs. Être jugé par ses pairs.
  Il se dit Du mâle ou de la femelle de certains oiseaux, et particulièrement de la tourterelle, en parlant de l'un par rapport à l'autre. Quand la tourterelle a perdu son pair.
  Le pair, en termes de Commerce, L'égalité de change qui résulte de la comparaison du prix d'une espèce dans un pays, avec le prix de la même espèce dans un autre pays. Le change est au pair, Il n'y a rien à gagner ni à perdre dans les traites et dans les remises d'argent de tel pays à tel autre.
  La rente est au pair, Elle ne perd rien sur la place ; elle se vend et s'achète au prix de sa création. On le dit aussi en parlant Des autres effets publics.
  Fig., Être au pair, N'avoir point de travail en arrière. J'étais en arrière dans mon travail, maintenant je suis au pair, je me suis mis au pair.
  DE PAIR. loc. adv. D'égal, d'une manière égale. Il va de pair, il marche de pair avec les grands seigneurs. Il va de pair avec les plus savants.
  Vivre avec quelqu'un, traiter quelqu'un de pair à compagnon, Le traiter comme si on était son égal. Cela se dit plus ordinairement en parlant D'un inférieur qui vit trop familièrement avec une personne qui est au-dessus de lui.
  HORS DU PAIR, HORS DE PAIR. loc. adverbiales, Au-dessus de ses égaux. Il s'est mis, il s'est tiré hors du pair, hors de pair.
s. m.
  Titre de dignité. Il se disait autrefois Des grands vassaux du roi. Il s'est dit plus tard de Ceux qui possédaient des terres érigées en pairies, et qui avaient droit de séance au parlement de Paris. Il y avait six pairs ecclésiastiques. L'archevêque de Reims était le premier duc et pair. Les évêques de Laon et de Langres étaient ducs et pairs. Les évêques de Beauvais, de Noyon et de Châlons, étaient comtes et pairs. La cour des pairs. Le roi fit tel seigneur duc et pair. Les douze pairs de France.
  Il se disait également autrefois Des principaux vassaux d'un seigneur, qui, en certaines affaires, avaient droit de juger avec lui. Les pairs de fief avaient droit de juger leurs pairs ou égaux. Les pairs du comté de Toulouse, du comté de Champagne.
 Il se dit aujourd'hui Des membres de la chambre qui exerce la puissance législative, avec le roi et la chambre des députés. La chambre des pairs. Les pairs de France. Le roi l'a fait pair, l'a nommé pair, lui a accordé, lui a conféré la dignité de pair. La chambre des pairs s'est constituée en cour de justice pour procéder au jugement. Les pairs s'assemblent aujourd'hui. Président de la chambre des pairs. Grand référendaire de la chambre des pairs. En Angleterre, la chambre des pairs se nomme aussi Chambre des lords, chambre haute.