Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Palais

Mots en rapport : Paladin Palan Palanque Palanquin Palastre Palatale Palatin Palatinat Palatine
s. m.
  Maison vaste et somptueuse destinée à loger un souverain, un prince, un grand personnage, etc. Superbe palais. Grand palais. Palais magnifique. Beau palais. Le palais de l'empereur d'Autriche, de Russie. Quand le roi est dans son palais. Bâtir un palais. Loger dans un palais. Palais archiépiscopal, épiscopal, abbatial. Le Palais-Royal à Paris s'appelait autrefois le Palais-Cardinal. Le palais du Luxembourg. Le palais de l'ambassadeur de France à Rome. Les chagrins, les soucis habitent plus ordinairement les palais que les chaumières, que les cabanes.
  Révolution de palais, Révolte qui a lieu dans l'intérieur du palais d'un souverain, et qui a pour but de lui ôter la vie ou de le détrôner.
  Maire du palais. Voyez MAIRE.
  PALAIS, se dit, par exagération, d'Une maison magnifique. Voilà une belle maison, c'est un palais. Sa maison est un palais. Il habite un palais.
  Il se dit également Des maisons considérables de la plupart des villes d'Italie. Le palais Pitti. Le palais Farnèse. Etc.
  Le palais de justice, ou absolument, Le palais, Le lieu où les tribunaux rendent la justice. La grand'salle du palais de Paris. La cour du palais. Les grands degrés du palais. Il est fête au palais.
  Jours de palais, Les jours où l'on plaide au palais. C'est aujourd'hui jour de palais.
 Gens de palais, Les juges, avocats, avoués, huissiers, etc.
  Style du palais, style de palais, termes de palais, Les formules, les termes de pratique dont on se sert dans les actes judiciaires, dans les plaidoiries.
  PALAIS, se dit aussi, collectivement, Des officiers et des gens du palais. Tout le palais vous dira que votre cause est mauvaise. Tel est l'usage constant du palais.
  Il signifie quelquefois, figurément, La profession d'avocat. Suivre le palais. Le palais ne l'a pas enrichi, mais il l'a rendu célèbre.
s. m.
  La partie supérieure du dedans de la bouche. Se brûler le palais. Avoir le palais tout en feu. Cela écorche, cela chatouille le palais.
  Il se dit aussi en parlant Des animaux. Cette herbe blesse le palais des bestiaux. Ce cheval bat à la main, parce que le montant de l'embouchure porte contre le palais. Un ragoût de palais de mouton, de palais de boeuf.
  Il se prend quelquefois, figurément, pour Le sens du goût. Il a le palais fin.
  PALAIS, en termes de Botanique, La partie supérieure du fond de la corolle, dans les labiées et les personnées.