Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Pâle

Féminin - Singulier :
  (L'A se prononce bref.) Espèce de petite vanne qui sert à ouvrir et à fermer le biez d'un moulin, la chaussée d'un étang, selon qu'on veut lâcher les eaux ou les retenir. Lever, baisser la pale du moulin.
  PALE, se dit aussi de La partie d'une rame, d'un aviron, qui est plate, et qui entre dans l'eau.
  PALE, se dit encore, à l'Église, d'Un carton carré garni ordinairement de toile blanche, et servant à couvrir le calice quand on dit la messe.
adj. des deux genres
  Blême, décoloré par une teinte de blanc sans vivacité, sans éclat. En ce sens, il ne se dit guère que Des personnes, soit qu'elles aient naturellement cette couleur, soit qu'une maladie ou un saisissement la leur donne. Il est pâle comme un mort, comme la mort. Avoir le teint pâle, le visage pâle, les mains pâles, les lèvres pâles. Être pâle de colère, de fureur. Il est pâle et défait.
  Poétiq., Les pâles ombres, Les âmes des morts.
  PÂLE, se dit aussi Des corps lumineux, quand ils ne répandent qu'une lumière faible, terne, blafarde. Le soleil est bien pâle aujourd'hui. Les pâles rayons de la lune. Cette bougie, cette lampe ne jette qu'une lumière pâle. La pâle lueur des éclairs.
  Il se dit aussi Des couleurs qui sont déchargées, qui ne sont pas vives. Un bleu pâle. Du jaune pâle. De l'or pâle. La couleur de ces rideaux est devenue bien pâle.
  Pâles couleurs, ou Chlorose, Maladie qui se montre surtout chez les jeunes filles, et qu'on nomme ainsi parce qu'elle leur rend le visage pâle.
  PÂLE, se dit quelquefois, figurément, Du style, quand il manque d'éclat, de couleur. Cet ouvrage est d'un style pâle, beaucoup trop pâle. Cette poésie est pâle.