Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot S

Mots en rapport : Sa Sabaïsme Sabbat Sabbatine Sabbatique Sabéen Sabéisme Sabine Sabisme Sable
s. m. et f.
  Lettre consonne, la dix-neuvième de l'alphabet. Lorsqu'on la nomme Esse, suivant la prononciation ancienne et usuelle, le nom de cette lettre est féminin : Une S (esse). Lorsqu'on l'appelle Se, suivant la méthode moderne, ce nom est masculin : Un S (se) majuscule. S, mis à la fin des noms, est, dans notre langue, le signe ordinaire du pluriel.
  En général, cette consonne se prononce comme C des mots Cerf, ici, 1° lorsqu'elle est initiale, 2° lorsque, placée dans le corps d'un mot, elle est double ou accompagnée d'une autre consonne. Session,sensible (prononcez : Cession, cencible).
  Elle a, au contraire, le son du Z, 1° lorsqu'elle se trouve placée entre deux voyelles, ou entre une voyelle et une h muette ; 2° lorsqu'elle termine un mot suivi d'un autre commençant par une voyelle ou une h muette. Gentilshommes, Des rosiers en fleur (prononcez : Genti-z-hommes, Des rozierz-en fleur).
  S finale ne se prononce point devant les consonnes. Sans peur et sans reproche (prononcez : San peur et san reproche).
  Pour les exceptions assez nombreuses que souffrent ces diverses règles, et pour certains emplois particuliers de la lettre S, on est obligé de renvoyer aux traités de grammaire et de prononciation, qui comportent mieux les détails et les explications de ce genre. Voyez, au reste, SCEAU, SHÉRIF, ASTHME, ASBESTE, BALSAMINE, TRANSIGER ; DÉSUÉTUDE, PARASOL, PRÉSÉANCE, PRÉSUPPOSÉE ; AS, VIS, LAPS, RÉBUS, PATHOS, ETC., ETC.
  Comme toutes les consonnes, S double fait prendre à l'e non accentué qui la précède, le son de l'é fermé ou de l'è ouvert, selon les cas ; excepté dans les mots Dessus, dessous, et dans la plupart de ceux qui sont formés avec la particule Re, tels que Resserrer, ressemblant, ressort, etc. (Prononcez : Deçus, deçous ; recerrer, recemblant, reçort, etc.)
  S se joint, comme lettre euphonique, à l'impératif des verbes dont l'infinitif est en er, lorsqu'il est suivi des particules en ou y : Manges-en la moitié. Touches-y.
  Fig. et fam., Faire des S, se dit D'une personne que l'ivresse ou quelque vertige empêche de marcher droit devant elle, et qui va tantôt à droite, tantôt à gauche.
  Voyez aussi l'article ESSE, dans la lettre E.