Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Sacrifier

Mots en rapport : Sacrificateur Sacrificature Sacrifice
v. a.
  Offrir quelque chose à Dieu avec certaines cérémonies, pour lui rendre un hommage souverain. Sacrifier des victimes, un taureau, un agneau. Abraham consentit à sacrifier son propre fils, pour obéir à Dieu. On l'emploie quelquefois absolument. Sacrifier à Dieu. Abraham alla sacrifier sur la montagne. Les prêtres des Juifs avaient seuls le droit de sacrifier dans le temple.
  Il se dit aussi en parlant Des sacrifices offerts aux idoles, aux fausses divinités. Il refusa de sacrifier aux idoles, aux faux dieux.
  Fig., Sacrifier aux Grâces, Acquérir ou mettre de la grâce dans ses manières, dans ses discours, dans son style. Il n'a pas sacrifié aux Grâces. Il sera d'un mérite accompli quand il aura sacrifié aux Grâces.
  Fig., Sacrifier aux préjugés, à la mode, au goût de son siècle, etc., Se conformer par faiblesse, avec excès, à ce que veulent les préjugés, la mode, etc.
  Fig., Sacrifier quelque chose à Dieu, à une personne, Se priver de quelque chose, y renoncer, en considération, pour l'amour de Dieu ou d'une personne. Sacrifier à Dieu sa haine, son ressentiment, sa vengeance, etc. Il a sacrifié ses intérêts à son ami. Il m'a sacrifié son ressentiment. Il a sacrifié à cette femme les lettres qu'il avait reçues d'une autre. On dit Sacrifier pour, dans un sens analogue. J'ai tout sacrifié pour vous. Je sacrifierais tout ce que je possède pour la sauver. Je sacrifierais ma vie pour lui. Il a sacrifié sa vie pour son pays.
  Avec le pron. pers., Se sacrifier pour quelqu'un, Se dévouer à lui sans réserve, souffrir tout pour son service, pour l'amour de lui. Les bons citoyens se sacrifient pour leur patrie, pour leur roi. Je me sacrifierais pour vous.
  Sacrifier une chose, une personne à une autre, Perdre, délaisser une chose, une personne, pour en acquérir ou en conserver une autre. J'ai sacrifié deux mille écus à mon repos. Sacrifier sa fortune à son honneur. Il a sacrifié la moitié du bâtiment à l'escalier. Cet architecte sacrifie la solidité à l'élégance. Il sacrifierait un ami à un bon mot. Il sacrifie ses anciens amis à ses nouvelles connaissances.
  Sacrifier tout son temps, tout son loisir à quelque chose, Y employer tout son temps, tout son loisir.
  Sacrifier son repos, son bonheur, etc., à celui d'un autre, Renoncer au repos, au bonheur, etc., pour assurer le repos, le bonheur de quelqu'un.
  Sacrifier tout à ses intérêts, Faire céder toutes choses à ses intérêts, préférer ses intérêts à tout. On dit de même, Sacrifier tout à sa passion, à sa gloire, à son ambition, à son ressentiment, à sa vengeance, etc. On dit également, Sacrifier quelqu'un à son ambition, à son ressentiment, etc.
  Absol., Sacrifier quelqu'un, Le rendre victime de quelque vue ou de quelque intérêt. Ce général, ce ministre a été sacrifié. On a sacrifié ce subalterne pour sauver l'honneur d'un homme puissant. Cet homme a été sacrifié injustement, ridiculement. On a sacrifié inutilement les meilleures troupes pour s'emparer de cette redoute.
  SACRIFIÉ, ÉE.