Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Sous

Mots en rapport : Sou Soubarbe Soubassement Soubresaut Soubrette Soubreveste Souche Souchet Souchetage Soucheteur
Préposition
  qui sert à marquer La situation d'une chose à l'égard d'une autre qui est par-dessus, qui est au-dessus. Sous le ciel. Les peuples qui sont sous la ligne. Sous le toit. Sous la cheminée. Sous le lit. Sous la couverture. Fouir sous terre, cent pieds sous terre. On a lâché les écluses, et on a mis toute la campagne sous l'eau. S'asseoir sous un arbre, sous un dais. Passer sous les fenêtres de quelqu'un. Porter un paquet sous le bras, sous le manteau. Avoir un carreau sous les genoux, sous les pieds. Mettre un oreiller sous sa tête. Mettre une lettre sous l'enveloppe de quelqu'un. N'avoir pas de quoi mettre sous la dent. Reconnaître une femme sous le masque.
  Fig. et fam., Ce mariage a été fait sous la cheminée, Il a été fait clandestinement, sans que les formalités légales aient été remplies.
  Fam., Regarder quelqu'un sous le nez, Le regarder curieusement et de près, avec quelque marque de mépris, ou un manque de respect.
  Fam., Rire sous cape, Rire de quelque chose, en cherchant à ne pas laisser voir qu'on en rit. J'étais dans l'embarras, je vis fort bien qu'il en riait sous cape.
  Par menace, Je le ferai mourir sous le bâton, Je l'assommerai à coups de bâton.
  Camper, se retirer sous une ville, sous le canon d'une ville, Camper, se retirer auprès d'une ville dont on est le maître, et qui peut tirer sur ceux qui viendraient attaquer le camp.
  Être sous le feu d'un bataillon, d'un bastion, etc., Être exposé au feu d'un bataillon, d'un bastion, etc.
  Cela s'est passé sous mes yeux, se dit D'une chose dont on a été témoin oculaire. Mettre une chose sous les yeux de quelqu'un, La lui présenter pour qu'il l'examine, et qu'il en décide. Il a fait élever cet enfant sous ses yeux, Dans sa maison, auprès de lui.
  Ce cheval est sous la main du cocher, ou simplement, est sous la main, se dit D'un cheval de carrosse qui est à la droite du timon.
  Fig., Être sous les armes, se dit Des soldats, quand ils sont rangés en haie ou en bataille avec leurs armes. À son arrivée, le régiment se mit sous les armes.
  Fig. et fam., Être sous les armes, se dit quelquefois D'une femme, d'une fille qui est parée à son avantage, et avec dessein de plaire.
  Un cheval sous poil noir, sous poil gris, etc., Un cheval de poil noir, de poil gris, etc.
  Être sous la clef, sous clef, Être dans un lieu fermé à clef. Être sous les verrous, Être en prison. Ce papier est sous lé scellé, Il est enfermé dans un meuble, dans une chambre où l'on a mis le scellé.
  Cette pièce est inventoriée sous la cote A, sous la cote B, etc., Elle est marquée de la lettre A, de la lettre B, et elle est énoncée ainsi dans l'inventaire. On dit de même, Être inscrit sous tel numéro, Avoir tel numéro d'inscription.
  En termes de Marine, Être sous voiles, se dit D'un bâtiment qui a ses voiles déployées. Sous le vent, se dit en parlant Du côté opposé à celui d'où le vent souffle. Cette île nous restait sous le vent, Nous étions entre cette île et le vent ; cette île était pour nous d'un côté, et le vent nous venait de l'autre. Les manoeuvres qui sont sous le vent, Les manoeuvres du bord opposé à celui qui reçoit le vent. Etc.
  En termes de Manége, Ce cheval est sous lui, se dit D'un cheval dont les quatre extrémités se rapprochent sous le ventre.
  SOUS, sert aussi figurément à marquer La subordination et la dépendance. Il a tant d'hommes sous lui, sous son commandement, sous son autorité, sous ses ordres, sous sa direction. Les peuples qui sont sous l'obéissance de ce prince, sous sa domination. Ceux qui ont vécu sous la loi de Moïse. Ces religieux vivaient sous la règle de Saint-Benoît. Cela est compris sous la même règle. Il est encore sous l'aile de sa mère. Un mineur qui est encore sous la tutelle de son oncle. Être sous la surveillance, sous la garde de quelqu'un. J'entreprendrai cette affaire sous vos auspices. Il est né sous une malheureuse planète.
  Avoir quelque chose sous la main, L'avoir à sa portée.
  Fig., Être sous la main d'un autre, Être dans sa dépendance ou à son entière disposition. On dit à peu près dans le même sens, Être sous la férule de quelqu'un.
  Être sous la protection de quelqu'un, En être protégé. On dit de même, Se mettre sous la protection de quelqu'un, prendre quelqu'un sous sa protection. On dit dans un sens analogue, en termes de Marine, Naviguer sous pavillon français, sous pavillon anglais, sous pavillon neutre, etc.
  Être sous les drapeaux, sous le drapeau, Être en activité de service, être à son régiment, à son corps. Il y avait tant de soldats sous les drapeaux. On dit de même : Appeler la réserve sous les drapeaux. Se ranger sous les drapeaux. Combattre sous le drapeau. Etc.
  Servir, combattre sous les drapeaux, sous les enseignes d'un prince, etc., Être engagé, servir dans les troupes d'un prince, etc.
  SOUS, se joint à beaucoup de mots de la langue, pour en former d'autres qui indiquent Une infériorité de position, d'ordre, de qualité, de rang, d'attributions, etc. Sous-gorge, sous-ventrière, sous-tendante. Sous-aide, sous-doyen, sous-doyenné, sous-chantre, sous-gouverneur, sous-gouvernante, sous-lieutenant, sous-lieutenance, sous-officier, sous-maître, sous-précepteur, sous-prieur, sous-prieure, sous-bibliothécaire, sous-économe, sous-sacristain, sous-fermier, sous-chef, etc. On n'a mis à leur place alphabétique que ceux de ces mots pour l'intelligence desquels la définition qui précède est insuffisante.
  SOUS, sert quelquefois à marquer Le temps durant lequel un homme a vécu, un événement est arrivé, etc. Il vivait sous tel roi, sous le règne de tel roi. Sous le pontificat de Benoît, de Clément. Cela est arrivé sous tel consul. Sous le consulat de tels et tels. Sous la république. Sous l'empire. Sous le ministère, sous l'administration d'un tel.
  Je ferai telle chose sous peu, sous peu de temps, sous quinze jours, sous quinzaine, etc., Dans peu de temps, dans quinze jours, etc.
  SOUS, sert aussi à marquer La situation de deux lieux, dont l'un est plus élevé que l'autre. La Ferté-sous-Jouarre. Soisy-sous-Étioles.
  SOUS, s'emploie dans plusieurs phrases figurées. Il cachait une belle âme sous l'extérieur le plus grossier, Il avait un extérieur grossier qui n'eût pas fait soupçonner la noblesse de ses sentiments.
  Sous prétexte de charité ; sous le voile de la dévotion, sous apparence de dévotion ; sous ombre, sous couleur de lui rendre service, En se servant du prétexte de la dévotion et du voile de la charité, en feignant de vouloir lui rendre service.
  Sous tel nom, sous tel titre, etc., Avec tel nom, avec tel titre, etc. Il se présenta chez eux sous un faux nom, sous un nom supposé. Sous ce titre modeste, il exerçait un pouvoir absolu. Il a publié un recueil sous le titre de Mélanges, d'Essais. Cela est connu dans tel pays sous telle dénomination.
  Plaider sous le nom de quelqu'un, Se servir du nom de quelqu'un pour plaider.
  Faire un acte, une promesse sous seing privé, Reconnaître cet acte, cette promesse par sa simple signature, non authentique, et sans l'intervention des notaires.
  Sous ce rapport, À cet égard. Il lui est inférieur sous ce rapport, sous plus d'un rapport.
  Passer quelque chose sous silence, N'en point parler.
  Dire une chose sous le secret, sous le sceau du secret, sous le sceau de la confession, La dire en grande confidence, et en exigeant le secret.
  Affirmer sous serment, Faire un serment pour attester la vérité de quelque chose.
  SOUS, s'emploie quelquefois pour Moyennant, pour Avec. Sous le bon plaisir de la cour. Sous telle et telle condition.
  Cela est défendu sous peine de la vie, sous peine de bannissement, sous peine d'amende, etc., On encourra la peine de mort, la peine du bannissement, etc., si on fait telle chose. Cela est ordonné sous peine de désobéissance, On encourra les peines attachées à la désobéissance, si on ne fait pas telle chose.
  SOUS MAIN. loc. adv. En cachette, clandestinement. Il cherche à me nuire sous main.
  Donner à sous-ferme, ou Prendre à sous-ferme. Le fermier principal m'a sous-affermé, sous-fermé une partie des terres qu'il avait prises à ferme. Il a sous-fermé tel droit.
  SOUS-AFFERMÉ et SOUS-FERMÉ, ÉE.