Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Taire

v. a.
  (Je tais, tu tais, il tait ; nous taisons, vous taisez, ils taisent. Je taisais. Je tus. J'ai tu. Je tairai. Je tairais. Tais, qu'il taise ; taisons, taisez. Que je taise. Que je tusse. Taisant.) Ne dire pas. Il vous a bien dit telle chose, mais il vous en a tu beaucoup d'autres. C'est un homme sûr et qui ne dit jamais rien de ce qu'il faut taire. Il sait taire ce qu'il faut taire.
  Il s'emploie souvent avec le pronom personnel, et signifie, Garder le silence, s'abstenir de parler. Après avoir dit cela, il se tut. Il y a temps de parler et temps de se taire. Tais-toi. Taisons-nous. Ordonnez-leur de se taire. Avec ellipse du pronom, Faites taire cet enfant, ce bavard.
  Prov., Qui se tait, consent, Quand on ne dit mot sur quelque proposition, c'est une marque qu'on ne s'y oppose point. On dit plus ordinairement, Qui ne dit mot, consent.
  Ne pouvoir se taire d'une chose, La publier partout, en parler sans cesse. Il ne peut se taire sur la grâce, de la grâce que vous lui avez faite. Je ne puis m'en taire.
  Fig., Il a fait taire son ressentiment, Il l'a maîtrisé, il l'a oublié dans telle occasion. Ils ont fait taire les lois, Ils ont négligé ou empêché l'exécution des lois. On dit de même, En de telles circonstances, les affections doivent se taire, tous les ressentiments doivent se taire, etc.
  TAIRE, avec le pronom personnel, signifie quelquefois simplement, Ne point faire de bruit. En ce sens, il se dit Des animaux, et généralement De tout ce qui est capable de faire du bruit. Faites taire ces chiens. La mer et les vents se turent à la voix de JÉSUS-CHRIST. Cette dernière phrase est du style soutenu, ainsi que cette autre sur Alexandre, La terre se tut devant lui, c'est-à-dire, Se soumit.
  Notre canon a fait taire celui des ennemis, Il a mis celui des ennemis hors d'état de continuer à tirer.
  TU, UE.