Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Ailé

Mots en rapport : Ail Aile Aileron Aillade Ailleurs
Féminin - Singulier :
  Partie du corps des oiseaux, de quelques mammifères et du plus grand nombre des insectes, qui leur sert à voler et à se soutenir en l'air. Les ailes des oiseaux sont revêtues de plumes. Les ailes des chauves-souris sont membraneuses. Les ailes de certains insectes sont si déliées, qu'elles en sont transparentes. Un oiseau qui étend les ailes, qui déploie ses ailes. Un oiseau qui vole à tire-d'aile. Un oiseau qui tire de l'aile. Les pigeons ont l'aile forte, l'aile roide. Un moineau qui bat des ailes, qui trémousse des ailes. Un oiseau blessé qui ne bat que d'une aile. Une poule qui rassemble ses poussins sous ses ailes. Les ailes d'un moucheron. Les ailes d'un papillon. On peint ordinairement les anges avec des ailes. Les anciens donnaient des ailes à la Victoire, à la Renommée, à l'Amour, au cheval Pégase. Les peintres et les poëtes donnent des ailes aux Vents, au Temps, aux Heures, à Mercure, etc. Poétiquement : Sur les ailes, sur l'aile des vents, des zéphyrs. Sur les ailes du temps. Etc.
  Prov. et fig., La peur donne des ailes, Elle précipite la marche, la course. Le mal a des ailes, Il arrive promptement.
  Prov. et fig., Ne battre plus que d'une aile, Avoir beaucoup perdu de sa vigueur, de son crédit, de sa considération. Depuis sa maladie, il ne bat plus que d'une aile. Sa disgrâce fait qu'il ne bat plus que d'une aile.
  Prov. et fig., Il en a dans l'aile, se dit D'un homme à qui il est survenu quelque altération grave dans la santé ou quelque disgrâce. Cela se dit aussi D'un homme qui est devenu amoureux.
  Prov. et fig., Tirer une plume de l'aile à quelqu'un, Attraper quelque chose à quelqu'un, tirer de l'argent de lui. Arracher à quelqu'un une plume de l'aile, une belle plume de l'aile, Lui ôter quelque chose de considérable, le priver de quelque emploi.
  Prov. et fig., Rogner les ailes à quelqu'un, Lui retrancher de son autorité, de son crédit, de ses profits.
  Prov. et fig., Vouloir voler sans avoir des ailes, Entreprendre une chose au-dessus de ses forces ; et, Voler de ses propres ailes, Être en état de se passer du secours d'autrui.
  Prov. et fig., Tirer pied ou aile d'une chose, En tirer quelque profit de manière ou d'autre.
  Prov. et fig., Cette fille est encore sous l'aile de sa mère, Elle est encore sous la conduite et la surveillance de sa mère.
  Dans le langage de l'Écriture, L'aile, les ailes du Seigneur, La protection de Dieu. Seigneur, couvrez-moi de vos ailes. Je ne craindrai rien à l'ombre de vos ailes.
  AILE, se dit aussi de Cette partie charnue d'un oiseau, qui prend depuis le haut de l'estomac jusque sous les cuisses ; et, en ce sens, il ne se dit que Des oiseaux préparés pour être mangés. Servir une aile de perdrix, une aile de chapon, une aile de bécasse. Le haut de l'aile, le bas, le bout de l'aile. Ailes d'oies confites.
  En parlant De plumes à écrire, Bouts d'aile, Les plumes du bout de l'aile des oies.
  AILE, désigne par analogie Diverses autres choses. Ainsi on dit :
  Les ailes d'un moulin à vent, Les grands châssis garnis de toile qui sont mis en mouvement par le vent, et qui font tourner la meule.
  Les ailes d'un édifice, Les deux parties d'un édifice qui sont jointes de chaque côté au principal corps de bâtiment. Les deux ailes d'un bâtiment. Un bâtiment qui n'a qu'une aile. Aile en retour. --- Les anciens appelaient Ailes d'un temple, Les murs latéraux d'un temple, avec ou sans péristyle ; ce qui a fait donner, par quelques auteurs modernes, le nom d'Ailes aux Bas côtés ou nefs latérales d'une église. Les ailes d'une église.
  Les ailes d'une armée, d'une troupe, Les deux extrémités d'une armée, d'une troupe rangée en ordre de bataille. L'aile droite, l'aile gauche d'une armée, d'un bataillon. L'aile droite de la première ligne. L'aile gauche de la seconde ligne. La cavalerie qui voltigeait sur les ailes. L'aile droite était appuyée à un bois, à un village. Le général refusa son aile droite, ou simplement, sa droite. L'aile droite enfonça les ennemis, mais l'aile gauche plia au premier choc. Le général N. commandait l'aile droite. On dit de même, L'aile gauche, l'aile droite d'une armée navale ; etc.
  En Horlogerie, Les ailes d'un pignon, Les dents d'un pignon.
  Dans les Corderies, Les ailes d'un touret, Les deux planchettes en croix qui servent à retenir le fil sur le touret, lorsqu'il est près d'être rempli.
  En Anat., Les ailes du nez, Les deux parties du nez qui forment le côté extérieur des narines.
  En Botan., Les ailes d'une fleur papilionacée, Les deux pétales latéraux.
  En Archit., Ailes de mouche, Les ancres employées aux angles des coffres de cheminées de brique.
Féminin - Singulier :
  Mot emprunté de l'anglais Ale, qu'on prononce Èle. Espèce de bière qui se fait sans houblon. Boire de l'aile.
ÉE. adj.
  Qui a des ailes. Il ne se dit guère que De certains animaux à qui il n'est pas ordinaire d'avoir des ailes. Des poissons ailés. Des fourmis ailées. Suivant les poëtes, Pégase est un cheval ailé. Les anciens croyaient à l'existence de serpents ailés.
  En Iconologie, Un foudre ailé, est Le symbole de la puissance et de la vitesse.
  En Botan., Tige ailée, pétiole ailé, Tige, pétiole garni d'une expansion de même nature que les feuilles ou les folioles. Péricarpe ailé, Péricarpe garni d'appendices membraneux, comme celui du frêne, de l'érable. Feuilles ailées, Feuilles dont le pétiole porte de chaque côté plusieurs folioles. Feuille ailée avec impaire, ou sans impaire, c'est-à-dire, Avec ou sans une foliole terminale. Les feuilles du noyer sont ailées.