Dicoplus le dictionnaire où tous les mots sont cliquables

Définition(s) du mot Pays

Mots en rapport : Payable Payant Paye Payement Payen Payer Payeur Paysage Paysagiste Paysan
s. m.
  Région, contrée. Bon pays. Pays à blé. Pays de bois. Pays de chasse. Pays gras, maigre, riche, stérile, fertile, inculte, abondant. Pays montueux, montagneux, marécageux. Pays ouvert. Pays chaud, froid, humide. Mauvais pays. Beau pays. Les pays étrangers. Les pays lointains. Pays ruiné, désolé. Pays peuplé. Pays désert. Pays perdu. Je ne suis jamais allé dans ce pays-là. Je lui ferai vider le pays. Je le ferai sortir du pays. Il a bien vu du pays, bien fait, bien parcouru du pays. Il a visité, parcouru tous les pays du monde. L'homme est le même en tout pays. Courir le pays. Aller par le pays. Reconnaître le pays. S'habituer dans un pays. Il a fait cette carte à vue de pays. Les gens du pays m'ont assuré cela. Haut pays. Bas pays.
  Il se dit quelquefois Des habitants mêmes du pays. Chaque pays a ses usages, ses moeurs, ses habitudes. Telle est la coutume, tel est l'usage constant du pays. Pays riche, florissant. Pays catholique. Pays protestant. Pays civilisé.
  Pays plat, pays de plaines, par opposition à Pays montueux ; et Plat pays, La campagne, par opposition aux lieux fortifiés.
  Pays d'états, se disait Des provinces de France où les impositions étaient consenties et réparties par l'assemblée des états ; Pays d'élection, de Celles où il y avait des généralités et des élections établies ; et, Pays d'obédience, de Celles où le pape nommait à certains bénéfices.
  Pays conquis. On nommait ainsi Les conquêtes faites par la France, depuis le règne de Louis XIII.
  Pays coutumier, se disait Du pays où l'on suivait une coutume provinciale ou locale ; et, Pays de droit écrit, Du pays où l'on suivait le droit romain.
  À Paris, Le pays latin, Le quartier où sont la plupart des colléges.
  Le pays de sapience, La Normandie.
  Les Pays-Bas, La Belgique et la Hollande.
  Prov. et fig., Pays de cocagne, Paystout abonde ; où l'on fait bonne chère à bon marché.
  Vin de pays, Vin recueilli dans le canton : cela se dit d'Un vin qui n'est pas de la première qualité, qui n'est pas d'un vignoble fameux. Voilà d'assez bon vin pour du vin de pays.
  Gagner pays, Avancer, faire du chemin. La nuit vient, gagnons pays.
  Pop., Tirer pays, S'enfuir, s'évader.
  En termes de Guerre, Battre le pays, Explorer, reconnaître le pays.
  Battre du pays, Voir, parcourir beaucoup de lieux différents ; et, proverbialement et figurément, Traiter beaucoup de sujets différents.
  Prov. et fig., Faire voir du pays à une personne, Lui donner bien de l'exercice, bien de la peine, lui susciter beaucoup d'embarras.
  Fig. et fam., Savoir la carte du pays, Connaître les gens avec qui on a à vivre.
  Prov., Être en pays de connaissance, Se trouver parmi des gens de sa connaissance. Il s'applique aussi en général à toutes les choses que l'on connaît.
  Prov. et fig., Parler, juger à vue de pays, Parler, juger d'après un premier aperçu, et avant d'avoir approfondi les choses.
  Prov., De quel pays venez-vous ? se dit À une personne qui ignore quelque chose que tout le monde sait.
  Fig., Un pays perdu, Un lieu où il y a peu de ressources ; et, particulièrement, Un quartier éloigné du centre des affaires et de la société. Vous habitez un pays perdu. Il s'est allé loger en pays perdu.
  PAYS, signifie aussi, Patrie, lieu de naissance. Il s'entend quelquefois de Tout l'État dans lequel on est né ; et quelquefois de La province, de la contrée, de la ville où l'on a pris naissance. Pays natal. La France est mon pays. Mourir pour le salut de son pays, pour la gloire de son pays. Aimer son pays. L'amour du pays. Défendre, sauver son pays. Il n'est jamais sorti de son pays. Quitter son pays. Retourner dans son pays. Il a encore l'accent de son pays. De quel pays êtes-vous ? Ils sont du même pays. La Bretagne était son pays. Rennes est son pays.
  PAYS, dans l'acception qui précède, s'emploie quelquefois sans adjectif possessif. Écrire au pays. Recevoir des nouvelles du pays. Retourner au pays. Il est populaire, excepté dans cette phrase du style familier, Avoir la maladie du pays, Être triste, abattu, malade, parce qu'on est éloigné de son pays, et qu'on désire vivement d'y retourner.
  Prov. et fig., Nul n'est prophète en son pays, Un homme de mérite est ordinairement moins considéré dans son pays qu'ailleurs.
  Prov. et fig., Cet homme est bien de son pays, Il est bien simple, bien crédule. Vraiment vous êtes bien de votre pays, de croire...
  PAYS, s'emploie quelquefois figurément. Les modernes ont découvert dans les sciences de nouveaux pays, des pays inconnus. Il faut renvoyer cela au pays des chimères.
  PAYS, signifie quelquefois, populairement, Compatriote ; et il fait au féminin, Payse. C'est mon pays, c'est un de mes pays. Bonjour, pays. Elle est allée avec une de ses payses.